Prévisions & Suivi en temps réel

Perturbation pluvieuse, faiblement orageuse et neigeuse ces prochaines 48h avant une baisse des températures

Nous venons d'enchaîner plusieurs semaines consécutives très sèches, exceptionnellement ensoleillées et douces. Un changement de temps s'apprête à se mettre en place dès demain mercredi et pourrait finalement durer jusqu'à la mi-mars au moins. En effet, les hautes pressions anticycloniques se retirent actuellement vers l'Afrique. Dans le même temps, l'activité dépressionnaire se renforce sur l'Atlantique.

Entre mercredi et jeudi, une dépression va réussir à gagner la France, sous la forme d'un talweg qui balaiera le pays d'Ouest en Est. Comme indiqué sur la carte ci-dessous, ce talweg sera précédé d'un flux de sud très doux, alors que de l'air froid plongera en flux de Nord-Ouest à l'arrière. Un contraste entre l'air doux et l'air froid va se produire au plus proche de notre région, avec conséquemment un premier risque orageux pour cette fin d'hiver.

Conséquemment, demain mercredi, les nuages bas vont remonter de mer et s'annoncent nombreux toute la journée entre l'Hérault, le Gard et la Lozère. Sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales, le ciel sera simplement voilé de nuages élevés. Durant la matinée, les premières pluies vont se déclencher surtout près des Cévennes, de façon plus intermittente sur les plaines intérieures de l'Hérault. En cours d'après-midi, les précipitations s'intensifient près des Cévennes.

En plaines Héraultaises et Gardoises, elles sont plus faibles et intermittentes. La vallée du Rhône est quasiment épargnée, avec simplement quelques averses localisées. Il s'agira d'une phase "cévenole" durant cette partie de l'épisode. En deuxième partie de nuit de mercredi à jeudi, une anomalie de basse tropopause arrive de l'Ouest. A l'avant, entre l'Hérault, le Gard et la Lozère, de l'air doux circule. Une faible instabilité atmosphérique va se développer, associée à une dynamique temporairement marquée.

Dans ce contexte, un cordon pluvio-orageux pourrait se former entre le centre de l'Hérault et le Larzac. Il se décalerait ensuite assez rapidement vers l'Est, englobant la Lozère, le Gard mais également le bassin de Thau, le Montpellierain et le Lunellois. Cette situation - tout à fait classique en cette saison - est favorable à la survenue des premiers orages noyés dans la masse pluvieuse, avec quelques coups de tonnerre. Par ailleurs, du grésil est possible ponctuellement.

Notez enfin qu'en lien avec une baisse relative des températures, la neige devrait progressivement faire son apparition sur le Mont-Lozère et dans une moindre mesure sur l'Aubrac et la Margeride, peut-être même au sommet de l'Aigoual. Sur le sommet du Mont-Lozère, quelques centimètres sont probables. Saupoudrage possible dès 1100/1200 m. Amélioration rapide dès la matinée de jeudi, avant un nouveau potentiel à surveiller dans une semaine environ :
 

Partager sur