Prévisions & Suivi en temps réel

Perturbation en fin de semaine : pluies en plaine et retour de la neige en altitude !

Nous vivons un hiver calme et assez ennuyant, en raison du blocage anticyclonique positionné sur toute l'Europe occidentale et souvent centré sur la France. Pour la fin de semaine à venir, une petite faiblesse dépressionnaire va se former sur le proche Atlantique et balayer la France. Elle va engendrer une perturbation d'intensité ordinaire, avec temporairement de l'air un peu plus froid en altitude.

Cette faiblesse dépressionnaire va être caractérisée par le passage d'un talweg - axe de basses pressions étiré en forme de "V" - comme en atteste l'image ci-dessous. Temporairement, la bulle anticyclonique va se décaler vers l'Europe de l'Est, entre les Balkans et la Roumanie. On note également que le vortex polaire est remarquablement constitué aux hautes latitudes, expliquant pourquoi nos contrées restent à l'écart de toute tentative hivernale cet hiver. C'est toutefois une bonne nouvelle pour la banquise.

La perturbation va concerner le Languedoc et le Roussillon entre la nuit de jeudi à vendredi et durant la matinée de vendredi. Il va s'agir de petites pluies en plaine, souvent faibles et irrégulières, donnant des cumuls d'environ 2 à 5 mm, du bord de mer vers les plaines intérieures, localement 5 à 8 mm dans l'arrière-pays de l'Aude et du Gard notamment. Sur les reliefs de la Lozère, des Cévennes et des Pyrénées, une fourchette moyenne de 5 à 10 mm est probable.

En deuxième partie de nuit de jeudi à vendredi et vendredi matin, l'isotherme 0°C va descendre d'abord vers 1500 m puis vers 1400 m, aussi bien sur la Lozère que sur les Pyrénées. Dans ce contexte, nous allons assister au retour de la neige à une altitude d'environ 1200/1300 m. Les plus hauts sommets de l'Aubrac, de la Margeride, du Mont-Lozère et de l'Aigoual devraient légèrement blanchir (1 à 3 cm, parfois 5 cm en altitude). 

Sur les Pyrénées, une couche de 5 à 10 cm est probable sur le Capcir/Puymorens dès 1500/1600 m environ, 10 à 15 cm au-dessus de 2000 m. La Cerdagne sera également concernée, dans des proportions moindres, avec 2 à 5 cm vers 1500 m et 5 à 10 cm au-dessus de 2000 m. Ces estimations sont susceptibles d'évoluer encore prochainement mais il s'agit de la moyenne des différents scénarios (fiabilité correcte). Les stations de ski vont de fait être "légèrement oxygénées" par ce petit apport blanc.

La suite ? Rien de passionnant ! Nous attendons le retour de l'anticyclone, avec un nouveau blocage au travers d'une grande partie de l'Europe. Les inversions de basses-couches (gelées en bas-fonds) pourraient même être stoppées, en raison d'un flux de secteur sud-ouest apportant du redoux et du foehn notamment en altitude. Pour le moment, aucune porte de sortie de ce blocage anticyclonique n'est envisagée à l'horizon 2/3 semaines. Nous basculerons ensuite sur la fin de l'hiver... 

Partager sur