Prévisions & Suivi en temps réel

Perturbation ce week-end : pluies en plaine, chutes de neige en altitude !

La fin de semaine à venir s'annonce relativement agréable sur les régions Méditerranéennes. Ce week-end, un changement de temps va s'opérer, avec le retour de conditions perturbées. Une goutte froide assez dynamique va glisser de l'Islande vers le proche Atlantique samedi. Dimanche, cette goutte froide gagnera la France et l'Espagne. Dans ce contexte, une perturbation modérée est attendue entre la nuit de samedi à dimanche et dimanche matin sur nos départements.

Elle sera plus active entre l'Hérault, le Gard et la Lozère, ainsi que du côté de la Provence et de la Côte d'Azur. Samedi matin, le soleil domine. L'après-midi, un voile nuageux remonte de mer. Dans la nuit de samedi à dimanche, les nuages sont nombreux. Ils donnent des précipitations faibles et temporaires sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude, où il neige près des Pyrénées au-dessus de 1400 m environ (essentiellement Capcir/Puymorens). 

En deuxième partie de nuit, les précipitations gagnent le Languedoc : elles sont faibles sur l'Ouest Hérault, plus modérées entre l'Est Hérault, le Gard et la Lozère. C'est entre le Gard et la Lozère que la perturbation est la plus durable, jusqu'en matinée de dimanche. En plaine, des cumuls de 5 à 10 mm sont probables, ponctuellement 20 mm dans l'intérieur du Gard, ce qui en soit est tout à fait ordinaire.

Fait notable : la neige va faire son retour sur la Lozère, notamment entre l'Aubrac, la Margeride, les Causses et bien évidemment le Mont-Lozère. Le Mont-Aigoual sera également impacté. Au début de l'épisode, la neige tombera uniquement sur les plus hauts sommets au-dessus de 1500 m. Progressivement, elle va s'abaisser vers 1000 m sur l'Aubrac et la Margeride, plutôt 1100 m sur le Mont-Lozère et 1200 m sur les Cévennes. Une couche de 5 à 10 cm est attendue au-dessus de 1300 m environ

La semaine prochaine, le système dépressionnaire responsable du mauvais temps va s'isoler sur l'Espagne. Dans ce contexte, le flux va pivoter au secteur Est. L'emplacement exact du minimum dépressionnaire va conditionner le temps à venir, mais nous pouvons raisonnablement miser sur le retour de conditions perturbées en cours de semaine au moins près du Roussillon, et éventuellement de façon plus temporaire jusqu'au Languedoc.

Les modèles déterministes GFS (centre Américain) et CEP (centre Européen) voient des pluies durables sur les Pyrénées-Orientales entre mercredi et jeudi notamment. Nous ne parlons pas d'un risque d'inondations, car l'instabilité atmosphérique serait assez faible. Par contre, si ce scénario se confirme, le froid serait tout à fait modéré (de saison, sans excès) et la pluviométrie excédentaire

Partager sur