Prévisions & Suivi en temps réel

Ouragan Paulette : quelles conséquences sur la prévisibilité de l'épisode pluvieux ?

Même si cela ne fait pas la Une de l'actualité, l'activité cyclonique est importante dans l'Atlantique. Les services spécialisés l'avaient annoncé, cette saison s'annonce particulièrement active. Ce lundi, ce n'est pas moins de quatre phénomènes tropicaux qui sont en cours dans l'océan Atlantique : Paulette, René, Sally et Twenty. Nous en sommes donc à la vingtième dépression tropicale pour la saison qui a débuté au mois de mai. Ici, c'est l'ouragan Paulette qui nous intéresse car elle fait route vers l'Est pour traverser l'Atlantique.

Cela fait longtemps que nous parlons d'une période à surveiller. D'abord avant le 15 septembre puis rapidement décalée après le 15, l'échéance se rapproche mais les incertitudes demeurent. Nous abordons la dernière ligne droite mais plusieurs paramètres viennent flouter la prévision, l'ouragan Paulette en fait partie.

Carte : Tropicaltidbits

Beaucoup d'informations sur la carte ci-dessus. Nous nous focalisons sur le Nord du bassin Atlantique. Nous observons la dépression qui pourrait être responsable d'un épisode méditerranéen se rapprocher du Portugal. Dans le même temps, l'ouragan Paulette (qui perdra progressivement ses caractéristique d'ouragan) se rapprochera des Açores. Sans nous concerner directement, cette petite bombe dépressionnaire viendra chahuter la paisible trajectoire de notre goutte froide. C'est sur ce point que les modèles pataugent et rendent la prévision très délicate.

En effet, nous remarquons que la goutte froide glissera d'abord vers le Sud en direction du Sud du Portugal où elle sera la plus dynamique. Progressivement et lentement, elle remontera vers le Nord-Est en direction de l'Espagne tout en perdant de son activité. Tout au long, l'ouragan (et futur ex-ouragan) jouera un peu le rôle d'aimant et pourrait (notez le conditionnel) limiter la propagation de la goutte froide vers la France.

Carte : Infoclimat

La perte de dynamisme n'annule pas le risque d'épisode pluvieux. Toutefois, les deux pays les plus touchés par de fortes pluies généralisées seront le Portugal et l'Espagne. Le risque pourrait être plus localisé sur la France. Comme on peut le voir ci-dessus où chaque tiret représente un scénario possible, nous remarquons bien les tracés de la dépression au Nord du Portugal pour ce week-end. C'est à ce moment-là que nous serons sous son influence. Avec l'air chaud accumulé toute la semaine, nous continuons de surveiller la risque orageux.

Il pourrait être assez localisé et comme toujours, certains pourront rester totalement au sec. Au final, même si l'échéance commence à devenir raisonnable, les différents paramètres évoqués précédemment ne nous permettent pas d'émettre une prévision plus fine. La prudence nous amène à patienter encore pour trancher plus franchement sur ce potentiel orageux. 

Partager sur