Prévisions & Suivi en temps réel

Orages, épisodes cévenols et épisodes méditerranéens : point météo pour les prochaines semaines

Nous connaissons une année exceptionnellement chaude et sèche sur une bonne partie de notre région. Les orages sont restés très localisés, souvent situés entre l'intérieur des terres (arrière-pays) et les reliefs. Que l'été soit sec est un fait climatologique assez habituel dans notre région. Pour autant, les automnes sont réputés humides et coïncident souvent avec l'arrivée d'épisodes pluvio-orageux intenses.

Ces événements hydro-météorologiques sont nommés "épisodes cévenols" et "épisodes méditerranéens". Peut-on légitimement espérer le retour de la pluie dans les prochaines semaines ? Les projections EFFIS (basées sur le modèle CEP européen) sont inquiétantes. Pour la période actuelle du 2 au 8 septembre 2019 (voir carte ci-dessous), le déficit pluviométrique est très important sur notre région.

Cela coïncide bien évidemment avec la période de mistral et de tramontane durable que nous connaissons actuellement. Pour certaines villes de la région, il n'est pas tombé une goutte de pluie depuis bientôt 6 semaines. Les cumuls pluviométriques depuis le 1er janvier 2019 sont ridiculement bas : 98.4 mm à Béziers-Vias (-83%), 128.3 mm à Montpellier-Fréjorgues (-80%), 161.8 mm à Nîmes-Courbessac (- 79%)...

Pour la semaine suivante, du 9 au 15 septembre, les projections restent du même acabit : le déficit pluviométrique serait encore plus important avec l'absence totale de précipitation sur les régions Méditerranéennes. Il est à noter que ce déficit pluviométrique va être associé à des températures plus froides que les normes de saison, sur quasiment toute la France. Certaines villes de notre région pourraient donc connaître une période de 2 mois au moins sans aucune pluie

Dans ce contexte, inutile d'espérer le moindre épisode cévenol et/ou épisode méditerranéen. Les projections EFFIS pour la fin septembre voient le déficit pluviométrique se maintenir sur notre région, en se généralisant même à une grande partie du pays. Inutile de vous dire qu'à cette échéance, nous pouvons encore espérer que les projections évoluent, mais la tendance est quand même lourde sur la plupart des modèles saisonniers.

Nous pourrions donc assister à une sécheresse d'ampleur exceptionnelle sur les régions Méditerranéennes en cette année 2019, après la remarquable sécheresse observée il y a seulement deux ans, en 2017 ! A période égale, les cumuls actuels sont déjà 50 à 100 mm en dessous de ceux qui étaient observés en 2017. Bien évidemment, le déficit pourrait être comblé si la pluie se met à tomber plus tard dans l'automne, mais ce n'est toujours pas d'actualité

Partager sur