Prévisions & Suivi en temps réel

Nouvelles descentes d'air froid sur l'Europe de l'ouest et la France la semaine prochaine ?

Une coulée d'air froid concerne actuellement la France. Les régions Méditerranéennes sont restées à l'écart de la neige - sauf de façon isolée dans l'intérieur du Roussillon ou encore du Gard - mais les températures sont en chute de partout. L'actuel coup de froid va perdurer jusqu'en fin de semaine, avant un léger redoux ce week-end. Ce dernier ne sera que très relatif : nous passerons ni plus ni moins dans les normes de saison.

La suite du programme s'annonce bien hivernale. En effet, dès le début de semaine prochaine, une nouvelle coulée d'air modérément froid devrait affecter la France, en flux de Nord-Ouest. Strictement parlant, il n'est pas question de parler de vague de froid car le type de scénario apporte de l'air polaire nettement radouci au contact de l'océan Atlantique. Pour autant, il va s'accompagner d'une humidité importante sur tous les reliefs Français - dont les Pyrénées - et d'un froid classique pour la saison. 

Pour le milieu de semaine prochaine, deux scénarios sont possibles et comme souvent, les modèles GFS (centre Américain) et CEP (centre Européen) tendent à s'opposer. Pour le premier, un flux d'Ouest se mettrait en place sur la France, dépressionnaire sur la moitié nord du pays et plus anticyclonique sur le sud. Les températures connaîtraient alors un nouveau redoux, plus marqué près des régions Méditerranéennes.

Le modèle CEP est quant à lui d'un autre niveau, avec une nouvelle coulée froide dirigée vers la France et un creusement dépressionnaire Méditerranéen aspirant cet air froid jusqu'à nos régions. Vous pouvez observer la différence entre ces deux modèles sur les cartes ci-dessous (GFS est à gauche, CEP à droite). Il est à noter que le modèle GFS // (nouvelle version de GFS à venir) est proche de CEP tout comme le modèle UKMO. Nous penchons clairement en faveur du modèle Européen CEP, qui statistiquement est plus fiable que GFS.

Pour autant, bien que nous pensons que CEP aura raison, à quoi peut-on s'attendre concrètement en France et sur les régions Méditerranéennes ? Une telle configuration apporte un froid tout au plus modéré, en raison d'un air froid radouci au contact de son passage sur l'Atlantique. Il en serait tout autre si nous étions en flux d'Est ou Nord-Est… ! Pour autant, cela devrait être suffisant au retour de chutes de neige sur le nord et l'est de la France.

Concernant l'arc Méditerranéen, tout comme la situation que nous vivons actuellement, un flux de nord n'est pas idéal pour la neige en plaine car il assèche la masse d'air. Néanmoins, les Pyrénées devraient à nouveau connaître de fortes chutes de neige avec un blocage orographique bien dirigé. Par ailleurs, s'il y aura plus de déçus que d'heureux, nous ne pouvons exclure quelques débordements neigeux vers les plaines dans ce scénario, comme le suggère par exemple CEP aujourd'hui (voir carte ci-dessous). Cela restera largement à confirmer plus tard, l'échéance étant assez lointaine (J-5).

Il est à noter que les modèles saisonniers insistent lourdement sur un mois de février modérément froid, très dépressionnaire et humide à l'échelle de la France. Nous n'en avons pas encore terminé avec les offensives froides en flux de nord...

Partager sur