Prévisions & Suivi en temps réel

Nouvelle hausse des températures ces prochains jours

Ce début de semaine aura marqué un répit sur le front des très fortes chaleurs. La barre des 30°C n'a été atteinte que sur l'Hérault et le Gard ce mardi. Par ailleurs, les nuits se sont avérées nettement plus fraîches également, avec des températures redescendant de partout bien sous les 20°C. Pour les jours à venir, une nouvelle hausse des thermomètres est attendue, notamment durant les après-midis.

Pour cause, la dorsale anticyclonique actuellement positionnée sur l'Afrique du nord va légèrement remonter vers notre région. Ce mercredi, le soleil s'annonce omniprésent. Le mistral et la tramontane soufflent encore modérément, avec des rafales de 30 à 50 km/h. Concernant les températures, elles vont repasser au-dessus des 30°C en plaine avec 30°C pour Narbonne, 31°C pour Perpignan et Montpellier, 32°C à Béziers, 33°C à Lunel, Nîmes et Alès. 

Jeudi, nous profiterons encore d'une belle journée ensoleillée avec toujours de la tramontane en journée. Les températures minimales resteront convenables car souvent inférieures à 20°C en plaine la nuit. Concernant les maximales, nous attendons toujours 30°C environ sur le Roussillon et fréquemment 32 à 33°C de l'Hérault au Gard. Vendredi, la chaleur semble vouloir monter d'un nouveau cran.

Les maximales pourraient se situer entre 31 et 33°C sur le Roussillon et 33 à 35°C sur le Languedoc. De telles valeurs ne sont pas caniculaires mais demeurent bien au-dessus des moyennes saisonnières, contrairement à ce que l'on peut penser au regard des étés très chauds qui s'enchaînent. A ce titre, plusieurs stations de la région devraient battre leur record absolu du nombre de jours avec plus de 35°C cette année. 

Pour le week-end, le temps va faiblement et progressivement se dégrader. Nous noterons l'arrêt du mistral et de la tramontane, au profit de brises marines de plus en plus soutenues. Samedi, il fera encore assez beau avec des températures > 30°C dans l'arrière-pays, localement 33 à 35°C sur le haut-Gard et l'intérieur Audois. Dimanche, les nuages bas pourraient devenir plus nombreux et les températures maximales repartiront alors à la baisse.

Une dégradation active est attendue entre dimanche et lundi sur une bonne partie de la France. Notre région devrait être une nouvelle fois épargnée, sauf éventuellement la Lozère. Nous noterons qu'à cette heure et malgré une hausse relative des températures pendant 72h environ, aucune canicule n'est redoutée à échéance raisonnable. L'air bouillant en altitude que nous avons connu pendant des semaines va rester loin au large de notre pays, vers le sud de l'Espagne :