Prévisions & Suivi en temps réel

Nouveau risque de canicule le week-end prochain !

Oui, les signaux étaient tous tournés vers un été assez "classique" avec des périodes chaudes, d'autres plus tempérées, des perturbations, plus nombreuses au Nord et plus rares au Sud avec quelques périodes ventées. C'est ce qu'il s'est globalement passé en juillet avec des températures acceptables même si elles étaient souvent au-dessus des moyennes de saison. Oui mais voilà, la moindre élévation de dorsale, le moindre coup de chaud et c'est parti pour une canicule sur notre pays. Ces coups de chalumeau restent tout à fait classiques en été à la différence que désormais ils atteignent toujours des valeurs exceptionnelles.

Nous remarquons sans difficulté qu'à situation égale, les températures sont de plus en plus élevées. En effet, avoir de l'air chaud en provenance d'Espagne n'est pas extraordinaire mais il y a un temps où cela faisait grimper la température à 35°C. Maintenant, nous atteignons ou dépassons les 40°C et même dans la moitié Nord de la France. Ce dimanche, les modèles confirment un nouveau risque de canicule en fin de semaine prochaine.

Carte : Tropicaltidbits

Comme on le voit sur cette carte, un temps plus dépressionnaire devrait plonger loin sur l'Atlantique (en vert sur la carte). Par effet de balance, cela fera remonter l'air bouillant d'Afrique du Nord vers la France en passant par l'Espagne. Cela ressemble un peu à la situation de juin 2019 mais de manière générale à l'ensemble des canicules de ces dernières années. Ainsi, après une courte et relative baisse des températures lundi et mardi, une nouvelle hausse est attendue les jours suivants avec un possible nouveau pic le week-end prochain.

Des incertitudes sont encore présentes. En effet, il faudra surveiller comment se comporte les dépressions présentes sur l'Atlantique. En restant assez éloignée, nous serons dans l'advection d'air très chaud et donc en situation de canicule. Certains modèles prévoient un rapprochement assez rapide d'un temps dépressionnaire par l'Ouest du pays. Cela favoriserait un temps plus orageux près des reliefs mais les températures pourraient rester très élevées sur notre région.

Carte : Météociel

Ce qui semble acquis, c'est qu'après une petite accalmie, les températures vont repartir à la hausse pour être plusieurs degrés au-dessus des moyennes de saison. Cela pourrait débuter entre jeudi et vendredi et au moins jusqu'au week-end prochain. Les seuils caniculaires seront de nouveau approchés voire atteints sur plusieurs régions de la France. Une précision supplémentaire sera apportée au fil des actualisations.

Que ce soit sur l'intensité mais aussi sur la durée, les scénarios divergent encore. Comme souvent, si une baisse des températures est possible, elle débutera par l'Ouest et le Nord du pays avec une chaleur qui pourrait résister autour de la Méditerranée. Même sans parler de canicule, le temps pourrait rester très chaud la semaine suivante. Les modèles à moyen terme vont d'ailleurs en ce sens.

Carte : Tropicaltidbits

Partager sur