Prévisions & Suivi en temps réel

Nouveau risque d'orages et de grêle avant une baisse des températures

Le temps a été relativement plus calme ce lundi sur notre région. Pour cette semaine, il va falloir à nouveau surveiller un risque d'averses orageuses avec potentiellement de la grêle, notamment pour la journée de mercredi. En effet, l'actuel système dépressionnaire positionné sur le proche Atlantique va se rétracter vers la France d'ici le milieu de semaine. Alors qu'un relatif redoux est attendu dans les basses-couches de l'atmosphère, de l'air plus froid sera à nouveau en circulation à haute altitude.

Dans ce contexte, il va falloir surveiller la formation d'une instabilité atmosphérique assez élevée pour la saison mercredi après-midi, particulièrement entre la Lozère, le Gard et l'Hérault, plus rarement près des Pyrénées. Sur le Gard, le modèle de prévisions ARPEGE simule des valeurs de CAPE pouvant atteindre 1000 J/kg. Si cela se confirme, il faudra conséquemment s'attendre à de nombreuses averses orageuses, avec un risque important de grésil localement intense.

Ce risque orageux ne devrait durer que pour cette journée, bien que deux ou trois averses ne soient pas exclues mardi et jeudi notamment. Fait marquant, un blocage anticyclonique aux hautes latitudes pourrait se mettre en place pour la fin de semaine. Dans le même temps, une anomalie froide continentale pourrait se décrocher de ses racines Scandinaves et glisser progressivement vers l'Europe.

Attention : il pourrait s'agir des prémices d'un coup de froid tardif, attendu pour le week-end prochain et le début de semaine prochaine. En illustration, retrouvez ci-dessous la modélisation de GFS. Ce type de circulation est connu pour favoriser des retours d'est sur le bassin Méditerranéen, avec un risque de neige à basse altitude. Plus encore, au moment où les arbres fruitiers sont déjà bien avancés et où les vignes continuent de débourrer, nous allons surveiller le risque de gel qui pourrait à nouveau être significatif.

Qu'il s'agisse des modèles Européens (CEP, UKMO) ou des modèles nord-Américains (GFS, GEM), tous s'accordent sur l'arrivée d'air froid à très froid pour la saison avec potentiellement des valeurs de -4 ou -5°C à 850 hPa (environ 1500 m d'altitude). S'il y a un retour d'Est humide sur les côtes Méditerranéennes, nous serons temporairement protégés du gel. Toutefois, après évacuation des nuages affaiblissement du mistral, nous pouvons redouter le pire.

Tout sera en place pour favoriser des inversions thermiques marquées pour la saison, avec un risque de gel jusqu'en plaine dans les campagnes déventées Bien évidemment, l'échéance étant encore lointaine, il ne s'agit que d'une pré-alerte pour le moment mais si ce scénario se confirme dans les prochaines 48h, les agriculteurs devront se préparer à une nouvelle lutte anti-gel. Les prévisions seront affinées dès demain.

Partager sur