Prévisions & Suivi en temps réel

Nouveau risque d'orages entre mardi et jeudi

Les conditions anticyclones ont du mal à s'installer durablement cette année. Nous avons profité d'un lundi estival, avec un ciel dégagé et des températures agréables, toutefois sans excès. Dès demain mardi et pour une période d'au moins 72h, nos services von surveiller un risque d'orages sur les régions Méditerranéennes. Ce risque orageux est revu à la hausse de jour en jour. On doit cette instabilité à la mise en place d'une synoptique propice aux phénomènes orageux. Il y a d'un côté un anticyclone solide entre l'Afrique et l'Italie qui véhicule de l'air très chaud (jusqu'à 50°C sur le Maghreb !) et de l'autre une goutte froide sur l'Irlande qui véhicule de l'air anormalement froid.

La France va se retrouver au carrefour de ces deux influences avec de la chaleur en Méditerranée et des températures basses sur le nord (gradient thermique de 15 à 20°C entre les côtes de la Manche et notre région). Par ailleurs, la goutte froide Irlande va se prolonger d'un talweg dépressionnaire sur le proche Atlantique, qui va ensuite glisser sur la France entre mercredi et jeudi. En bref, toutes les conditions sont réunies pour la mise en place d'une forte instabilité atmosphérique et d'un dynamisme relativement virulent. 

Dès demain mardi, la situation se dégrade. Des nuages bas sont présents en matinée sur le Gard, l'Hérault, l'Aude et une bonne partie sud de la Lozère. Des éclaircies subsistent sur les Pyrénées-Orientales. Après une brève amélioration l'après-midi, marquant le retour d'éclaircies en plaine, nous allons surveiller un risque d'averses orageuses plus ou moins sur toute la région surtout en soirée et nuit suivante. Ces orages sont généralement peu marqués mais peuvent produire brièvement de fortes pluies temporaires et/ou de la grêle.

Mercredi, les nuages sont nombreux le matin mais normalement le temps est plutôt sec. Des périodes d'éclaircies sont envisagées l'après-midi, dans une atmosphère toujours assez lourde. Des orages devraient reprendre mais normalement plutôt entre l'Aveyron et la Lozère, ainsi que près des Pyrénées. On espère que les plaines demeurent à l'écart. Concernant la journée de jeudi... la matinée est ensoleillée de partout. Dès la mi-journée, de gros cumulus bourgeonnent sur nos reliefs. Ils évoluent rapidement jusqu'à l'orage, notamment entre Lozère et Cévennes où de la grêle est probable. Attention car ces orages pourraient déborder vers la plaine du Gard et/ou de l'Est Hérault : 

Une convergence des vents est à prévoir normalement sur le Gard avec un mistral en vallée du Rhône (à l'Est) et de la tramontane sur l'Hérault à l'Ouest. Ces vents pourraient caler complètement sur une étroite bande entre les Cévennes, la Gardonnenque, les garrigues Nîmoises puis éventuellement jusqu'aux Costières. Dès lors, des orages parfois violents sont envisagés, en raison d'une masse d'air très instable. Le modèle ARPEGE ci-dessus à droite voit des valeurs de MUCAPE > 2000 J/kg pour des indices de soulèvement < -4K.

Si ce scénario se confirme - assez classique en soit - nous aurons des orages pouvant générer de la grêle localement > 2 ou 3 cm de diamètre ainsi que des pluies très fortes mais heureusement assez brèves. Il est à noter que des orages pourront aussi affecter les reliefs Pyrénéens, mais normalement moins forts. Retrouvez ci-dessous la carte des vents pour jeudi. On y distingue parfaitement la convergence des vents centrée sur le département du Gard. Le temps pourrait se stabiliser dès vendredi... Mais nous le confirmerons d'ici là. 

Partager sur