Prévisions & Suivi en temps réel

Nouveau risque d'orages ces prochaines 48h sur l'Est de l'Hérault et le Gard

Un épisode orageux d'intensité exceptionnelle a concerné une petite partie de l'Est Hérault et surtout les environs de Nîmes (Vaunage / Costières) durant la matinée de mardi 14/09. Les cumuls ont atteint jusqu'à 300 mm à 10 km de Nîmes, en à peine plus de 3h, conduisant à de graves inondations par endroits. Outre ces cumuls exceptionnels, des grêlons de 4 cm sont tombés et des rafales de 100 à 120 km/h ont été observées sur l'agglomération Nîmoise. Il s'agit d'un orage dit en "V", structure rarissime en France souvent à l'origine de catastrophes...

L'accalmie est en place, mais pour combien de temps ? Il faut rester prudent car comme nous l'indiquions hier, notre région est au carrefour des centres d'actions principaux. A l'Est se situe un anticyclone près de l'Italie, qui favorise des températures élevées. A l'Ouest subsiste un talweg dépressionnaire quasiment stationnaire, qui se résorbe lentement, advectant un flux de sud saturé en humidité et des forçages atmosphériques phasés à une grande instabilité. Ceci conduit à un nouveau potentiel (notez le conditionnel) d'orages très pluvieux pour demain mercredi et la poursuite d'un temps instable jusqu'à jeudi au moins. 

La prévisibilité s'annonce médiocre. Demain en journée, nous aurons une alternance d'éclaircies et de nombreux nuages sur la région. Les Pyrénées-Orientales et le sud de l'Aude profitent d'éclaircies plus larges. Des averses orageuses sont possibles sur l'Hérault, le Gard et la Lozère dès la matinée, normalement localisées dans un premier temps. Au fil des heures, nous surveillerons la mise en place d'un vent marin de plus en plus prononcé sur les plaines littorales, avec des bourrasques de 40/50 km/h sur le bord de mer du Languedoc, jusqu'à 70 km/h en Camargue.

Comme ce mardi, ce vent va nettement décélérer en entrant dans les terres, devenant nul dans l'arrière-pays. Ceci aura pour conséquences de favoriser la mise en place d'une convergence humide dans les basses-couches de l'atmosphère, d'assurer une saturation très importante de la masse d'air en eau (valeurs de PWAT / eau précipitable atteignant plus de 40 mm !) et de faire remonter une forte instabilité atmosphérique de la Méditerranée. Les valeurs de MUCAPE pourraient être à leur paroxysme en fin de journée avec plus de 1500 J/kg sur les basses plaines de l'Est Hérault et du Gard, ce qui est très significatif. 

Concrètement... Il est difficile d'établir une prévision parfaite. Il apparaît que des orages assez forts sont possibles sur nos reliefs Aveyron / Lozère en fin d'après-midi, puis près des Cévennes. D'autres orages auraient tendance à se former avec moins de mobilité dans la convergence, entre l'Est de l'Hérault et le Gard. Il existe une fenêtre de quelques heures où le risque d'orages stationnaires est présent, sans être exceptionnel pour autant, avec qu'une anomalie d'altitude vienne balayer la menace en cours de nuit.

C'est une nouvelle fois le Gard qui semble plus exposé. A ce titre, le modèle ARÔME entrevoit des intensités de 80 mm/1h pour demain en soirée... Dans le cas où "la mayonnaise" arrive à prendre, ce qui constitue environ 40% des scénarios, de nouveaux cumuls > 150 mm sont possibles en peu de temps, ce qui est problématique sur certains secteurs déjà saturés. 

Partager sur