Prévisions & Suivi en temps réel

Nouveau risque d'orages avec fortes pluies localisées et grêle

Nous avons du mal à renouer avec des conditions ensoleillées et douces en cette fin mai 2019. Alors que nous venons d'enchaîner plusieurs journées avec des averses et parfois des orages, un nouveau potentiel orageux est attendu pour la journée de mardi. Cette fois, il pourrait s'agir des premiers orages "d'air chaud" de la saison avec une évolution diurne réservée à l'après-midi.

Synoptiquement parlant, nous allons rester sous l'influence d'un système dépressionnaire se résorbant lentement au-dessus de notre pays. Une situation de marais barométrique va temporairement s'installer, avec des pressions atmosphériques se situant entre 1010 et 1015 hPa, soit un contexte ni dépressionnaire au sens strict du terme, ni anticyclonique. Les résidus d'air frais en altitude surplomberont des basses-couches qui vont se réchauffer. Ceci explique le contexte d'instabilité atmosphérique.

Durant la matinée de mardi, le soleil sera présent sur toutes les plaines du Languedoc-Roussillon. Il permettra rapidement aux températures d'atteindre 21 à 23°C à la mi-journée. En début d'après-midi, sous l'effet de petits axes de convergence, des cumulus vont rapidement bourgeonner entre la Lozère et les Cévennes, où les premiers orages sont attendus.

Au sein d'une masse d'air modérément instable, avec des valeurs de MUCAPE atteignant 600 à 800 J/kg en général, ponctuellement 1000 J/kg et des indices de soulèvement bien négatifs, les orages n'auront pas de difficulté à progresser vers les plaines du Gard et de l'Hérault. Attention : ces orages devraient être en mesure de produire de fortes pluies ponctuelles et de la grêle. Ci-dessous, une carte de l'instabilité atmosphérique : 

Les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales devraient rester en marge des orages, sauf éventuellement sur les reliefs des Pyrénées. Dans le même temps, les zones les plus exposées sur le Languedoc vont s'étirer entre les Cévennes, la Gardonnenque, le Vidourle, le Pic Saint-Loup, le Val de Londres, ainsi que près des agglomérations Nîmoises et Montpelliéraines.

Le bord de mer ne sera impacté qu'en toute fin de journée. La vallée du Rhône et l'Ouest de l'Hérault pourraient rester en marge de l'activité principale, mais un ou plusieurs débordements orageux n'y sont toutefois pas exclus. Situation à surveiller de près. Les prévisions seront bien évidemment affinées dans le nouveau bulletin/article de demain 


Partager sur