Prévisions & Suivi en temps réel

Nombreuses gelées ces prochains jours avant un week-end suivant incertain

Le blocage anticyclonique évoqué par nos services depuis environ deux semaines est désormais en place sur la totalité du territoire Français. Dans ce contexte et malgré une masse d'air anormalement chaud en altitude (moyenne de +4/+6°C à l'échelle du pays), les gelées sont très fréquentes dans les plaines, vallées et bas-fonds. Ce phénomène s'explique par un flux dominant très mou sous l'anticyclone avec très peu de vent. Dès lors, l'air doux accumulé la journée tend la nuit à s'élever en altitude car il est moins dense et plus léger que l'air froid qui lui s'écrase vers le sol.

En bref, il n'est pas rare d'avoir 6°C de plus le matin en montagne qu'en plaine. Exemple de ce matin avec 7°C au Mont-Aigoual (1567 m) et 0°C à Nîmes (50 m). Ces situations sont bien connues des météorologues et restent classiques. Bien que de petites ambiguïtés sur la nébulosité demeurent sur le Languedoc et le Roussillon pour la fin de semaine, nous savons que de bonnes inversions thermiques vont se produire au moins pour les deux prochaines nuits. Voici la prévision "brute" du modèle ARPEGE : 

La nuit prochaine (de lundi à mardi) les thermomètres vont encore descendre fréquemment entre 0 et -1°C dans les campagnes intérieures de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, parfois -2 à -3°C près de Quillan/Limoux. Pas de gel sur les plaines littorales. Sur les départements de l'Hérault et du Gard, comptez 3 à 5°C en bord de mer mais rapidement le gel blanc fera son apparition en se dirigeant vers l'intérieur : 0°C à Béziers, Montpellier et Nîmes, -1°C à Avignon, Lodève, Alès et Uzès, localement -2 à -3°C près du Pic Saint-Loup, du Val de Londres, du Haut-Vidourle et de la Gardonnenque. En Lozère, il fera souvent 10°C de moins dans les vallées que sur les sommets : +6°C sur les crêtes du Finiels contre -4°C au village du Bleymard.

Pour la nuit de mardi à mercredi, des nuages bas pourraient limiter la baisse près de l'Aude et notamment des Corbières maritimes, avec des minimales bien positives. Des gelées blanches sont attendues sur les Pyrénées-Orientales, l'Hérault et le Gard, jusqu'en plaine. Il fera souvent près de 0°C au réveil, localement -1 à -3°C dans les secteurs habituellement froids (piémont Pyrénées, Pic Saint-Loup, Vidourle, Gardonnenque, Uzège et vallée du Rhône). Rares pointes à -4/-5°C possibles dans le val de Londres (Hérault). Pour le week-end prochain, les deux principaux modèles divergent : 

Le modèle CEP à gauche (centre Européen) entrevoit la poursuite du blocage anticyclonique sur le proche Atlantique et la France, avec une coulée froide axée entre Scandinavie et Balkans. Si ce scénario se produit, nous aurons le même type de temps qu'actuellement : soleil et inversions thermiques, parfois quelques brumes. Le modèle GFS à droite (centre Américain) voit temporairement l'anticyclone se décaler vers l'Atlantique.

Une coulée froide circulerait alors entre la Scandinavie et l'Est de la France, favorisant une baisse des températures assez courte mais nettement plus marquée. Ci-dessous, nous vous présentons l'écart des températures à 850 hPa sur ces deux mêmes modèles. Sur CEP, les T850 hPa descendent vers -6/-8°C contre +2°C/+6°C sur GFS. Comme souvent, les divergences à l'échelle du pays sont très importantes. A l'heure actuelle, nous ne privilégions aucun scénario, ou éventuellement "intermédiaire". L'anticyclone est là... mais le ressenti n'est pas si estival que ça. On refait le point demain mardi !

Partager sur