Prévisions & Suivi en temps réel

Mise en place d'une vague de chaleur assez durable : 30°C prévus en Méditerranée !

L'anticyclone remonte actuellement du Portugal et de l'Espagne en direction de la France, à mesure que la petite goutte froide résiduelle s'éloigne sur l'Italie. L'instabilité se résorbe rapidement, à mesure que l'anticyclone progresse et se renforce sur nos contrées. Au regard des modélisations actuelles, nous pourrions entrer dans une période durablement anticyclonique, chaude et sèche en Méditerranée (mais pas seulement chez nous). Pour la première fois de l'année, les 30°C pourront être atteints. De telles valeurs, bien qu'au-dessus des normes, ne sont pas exceptionnelles en soit pour un mois de mai.

Toutefois, cet événement chaud pourrait être assez remarquable dans la durée, puisque l'on pourrait - au conditionnel encore - atteindre les 26/30°C durant près de dix jours consécutifs sur nos départements Méditerranéens, peut-être plus encore car de nombreux scénarios vont en faveur d'un blocage anticyclonique durable. A ce titre, voici l'évolution synoptique entre demain mardi et le mardi suivant (J+7) : 

Avec le flux de sud associé à cette hausse des pressions atmosphériques, nous aurons des températures certes très agréables mais non exceptionnelles durant la semaine à venir. En effet, les maximales vont être tempérées par les brises marines, notamment sur les plaines littorales, car la mer est encore fraîche à cette période de l'année. Ainsi, pour les journées à venir, le soleil va prédominer (en dehors de quelques nuages bas en milieu de semaine près du bord de mer).

Les températures vont afficher un gradient important entre les plaines littorales où l'on aura 22/23°C en bord de mer mais il fera chaud dans l'intérieur avec souvent 27/28°C et localement quelques pointes à 29°C sur l'Aude, l'Hérault et le Gard. Ces prochains jours, la barre des 30°C pourra être approchée, mais la probabilité demeure limitée pour le moment. La Lozère ne sera d'ailleurs pas en reste avec jusqu'à 23/24°C dans les vallées et agglomérations principales. 

Un coup de chalumeau plus consistant est d'ores et déjà envisagé entre le week-end suivant et la semaine d'après. En effet, la reprise d'une légère activité dépressionnaire près des Îles Britanniques pourra favoriser la mise en place d'un vent de terre sur les régions Méditerranéennes. Cette configuration est connue pour rabattre l'îlot de chaleur sur nos contrées, tout en favorisant un effet de foehn (l'air s'assèche et se réchauffe brutalement en aval des reliefs des Cévennes).

Cela sera dès lors à confirmer mais si la persistance d'un temps pré-estival ne laisse que peu de doute, certains scénarios entrevoient alors (dans la configuration évoquée ci-dessus) des valeurs supérieures à 30°C ou localement bien supérieures à ce seuil sur le Languedoc. C'est le cas du modèle CEP qui entrevoit jusqu'à 32/33°C (sous abri normalisé) sur l'Hérault et le Gard sur certaines de ses actualisations. 

Partager sur