Prévisions & Suivi en temps réel

Mise en place d'une dépression près de l'Espagne : à quoi s'attendre ?

Il a encore fait beau et chaud ce vendredi. Pour ce week-end et la semaine prochaine, une goutte froide dépressionnaire va glisser des Îles Britanniques en direction des Cantabriques (Espagne) avant de venir s'isoler au large du Portugal. Cette dépression va surtout engendrer de l'instabilité près de l'Espagne, mais cette instabilité pourrait déborder temporairement en direction de la France Méditerranéenne.

Pour demain samedi, des nuages bas devraient se former aux premières heures de la matinée sur le littoral du Gard et de l'Hérault, alors qu'ils rentreraient davantage jusqu'aux plaines sur l'Aude. Ces nuages vont rapidement se dissiper, laissant place au soleil pour l'après-midi de partout. Températures maximales stationnaires, avec 16 à 18°C près de l'Aude où les nuages auront été les plus tenaces, mais 18 à 20°C sur les Pyrénées-Orientales et l'Hérault, 20 à 22°C sur le Gard, localement 23°C en vallée du Rhône. 

Pour dimanche, le temps va commencer à se dégrader. Nous aurons quelques nuages bas au lever du jour sur les plaines littorales, mais du soleil dans l'intérieur des terres ainsi que près des reliefs. L'après-midi, un voile nuageux de plus en plus épais va remonter d'Espagne en concernant d'abord le Roussillon, puis ensuite le Languedoc en fin de journée. Dans ce contexte et sous l'action de brises marines à 30/40 km/h en rafales, les températures vont progressivement baisser.

Les maximales ne vont plus dépasser les 17 à 18°C en général, sauf près de Perpignan, de Nîmes ou d'Avignon où la barre des 20°C sera approchée ou atteindre. Pour lundi et mardi, l'instabilité devrait légèrement croître. Les principaux modèles que nous utilisons voient de nombreux nuages lundi avec quelques gouttes. Pour mardi, les averses et pluies pourraient (au conditionnel) remonter plus franchement de mer, concernant cette fois toute la région.

On souligne toutefois des incertitudes : la goutte froide dépressionnaire va rapidement s'éloigner vers le Portugal, ce qui va limiter la durée et l'intensité de la perturbation. Il ne serait pas étonnant que la prévision s'affine dans le sens de précipitations moins intenses. Mais cela sera à préciser plus tard...

Partager sur