Prévisions & Suivi en temps réel

Mise en place d'un temps durablement perturbé !

Nous en avons longuement parlé : la sécheresse est (ou était) importante sur la France et notamment notre région. Une ville comme Nîmes avait enregistré un mois d'août sans aucune goutte de pluie tandis que Béziers battait des records de sécheresse avec un cumul de pluie de seulement 122,6 mm entre le 1er janvier et le 30 septembre. Oui mais voilà depuis ce constat, le Biterrois a reçu 250 mm en 24 heures et la région a été copieusement arrosée. Certains secteurs sont encore un peu dans le rouge mais cela a bien été réduit et devrait continuer de l'être au vu des prévisions des prochains jours et semaines.

En effet, dès demain, une première perturbation pluvieuse est attendue. Elle traversera une grande partie de la région en début de journée. Seules les Pyrénées-Orientales seront plus à l'écart avec des pluies plus éparses. Les cumuls resteront faibles dans l'ensemble mais cette première dégradation marquera le début d'une longue période perturbée dont on ne voit pas la porte de sortie.

Source : Météociel

Ci-dessus, il s'agit de l'animation du modèle Européen CEP entre le 2 et le 9 novembre. Pour simplifier la carte, en rouge il s'agit des secteurs sous un régime anticyclonique et plus on tend vers le bleu et plus le contexte est dépressionnaire. Ainsi, nous pouvons remarquer deux bulles anticycloniques. La première est retirée sur l'Atlantique à l'Ouest des Açores et la seconde est repoussée vers la Turquie. Cela laisse alors la place aux dépressions Atlantiques qui glissent du Nord du bassin vers notre pays.

Si l'on devait schématiser ce blocage, nous pourrions mettre en évidence un toboggan où les dépressions passent au-dessus de l'anticyclone des Açores pour glisser vers la France avant de remonter sur l'Europe du Nord. Cette situation pourrait se répéter sur une période assez durable ce qui nous placerait dans un flux humide récurrent.

Source : tropicaltidbits

Les projections à moyen terme (voir carte ci-dessus allant jusqu'au 19 novembre) ne montrent pas de changement avec la persistance de conditions dépressionnaires près de la Grande-Bretagne influençant notre pays par extension. Comme expliqué dans notre article hier (voir ici), il ne s'agit pas des conditions les plus favorables à notre région qui pourrait rester à l'écart de certaines perturbations atténuées. Toutefois, certaines parviendront à nous atteindre (dès demain) et donneront généralement des pluies faibles à modérées parfaites pour la nature sans craindre un risque d'inondation.

On surveillera toutefois une éventuelle dépression qui pourrait glisser de l'Atlantique vers la Méditerranée ce qui pourrait nous donner plus de pluies mais cela reste encore très hypothétique et il est encore inutile d'en dire plus pour l'instant. Pour conclure, demain lancera doucement mais surement le début des hostilités avec une succession assez rapide de plusieurs perturbations ces prochains jours. Pour l'instant, nous n'attendons pas de fortes pluies mais par accumulation de jour en jour, ces précipitations feront du bien à la sécheresse dont on aimerait définitivement tirer un trait dessus.

Partager sur