Prévisions & Suivi en temps réel

Mise en place d'un blocage anticyclonique en cette fin décembre : quelles conséquences ?

Ce mercredi, le temps a été relativement perturbé sur l'Est de la région, entre l'Hérault, le Gard, la Lozère et la vallée du Rhône. Cela ne va pas durer, en raison d'une hausse des pressions atmosphériques qui va s'effectuer dès demain et qui s'accentuera ces prochains jours. En lien avec le puissant réchauffement stratosphérique qui va débuter d'ici quelques heures - largement commenté au sein d'un article précédent - nous allons surveiller les premières réactions à l'échelle de notre hémisphère.

A l'horizon du week-end à venir, deux pulsions anticycloniques vont se mettre en place à nos latitudes. L'une va se situer en plein coeur de l'Atlantique, en remontant vers le Groenland, tandis que l'autre se situera de l'Afrique du Nord à la France en passant par l'Espagne. Cette dernière va nous protéger des perturbations et va garantir des températures très douces à l'approche de Noël sur nos contrées.

Pour Noël, les deux dorsales anticycloniques vont se rejoindre sur l'Atlantique, toujours alimentées par un bloc anticyclonique ancré sur l'Afrique du Nord. Nous pouvons remarquer que le flux zonal (Ouest), normalement présent sur l'Atlantique à cette période de l'année, s'annonce très discret pour ne pas dire absent. Conséquemment, la dorsale anticyclonique aura la capacité de s'élever vers de plus hautes latitudes, en direction de l'Islande notamment comme l'indique la carte ci-dessous.

Autre observation, le vortex polaire sembler migrer progressivement. Actuellement très dense au pôle nord, il semble vouloir s'écraser progressivement vers le nord de l'Europe, en direction de la Scandinavie notamment. Dans un tel contexte, la France restera à l'écart du temps perturbé et profitera de températures toujours très douces, malgré quelques inversions thermiques matinales. Nous noterons toutefois la tentative de blocage nordique et l'amorce d'un changement de circulation générale.

Maintenant que nous sommes à une échéance plus raisonnable, nous pouvons vous annoncer que le réchauffement qui va s'opérer en stratosphère (entre 12 et 50 km d'altitude) va être le plus précoce dans son intensité depuis environ 20 ans. Les premières répercussions seront rapidement observées, avec la mise en place d'un blocage anticyclonique de la France aux hautes latitudes. Dans un premier temps, ceci va rimer avec soleil et douceur sur l'arc Méditerranéen.

Toutefois, il s'agit d'une configuration météorologique favorisant la mise en place d'une vague de froid sur l'Est de l'Europe. L'air froid pourrait ensuite se propager à l'ensemble de la France en Janvier. Notez aussi que le réchauffement stratosphérique, d'intensité majeure, va provoquer le renversement des vents à très haute altitude. Au lieu de circuler d'Ouest en Est comme cela est logiquement observé dans notre hémisphère, il va momentanément passer à l'Est. Conclusion : nous allons passer par une période assez durablement anticyclonique qui a toutes ses chances d'aboutir sur une vague de froid en Janvier !


Partager sur