Prévisions & Suivi en temps réel

Météo : c'est presque l'été en Méditerranée !

Ce lundi, les conditions ensoleillées ont dominé sur toute la région avec des températures s'orientant de nouveau à la hausse. Pour les prochains jours, la tendance relativement estivale se confirme, en lien avec la persistance des hautes pressions atmosphériques près de la Méditerranée, notamment, mais plus largement sur une grande partie de la France.

Un changement de temps (baisse des températures, possibles orages) est envisagé à horizon J+10 environ mais cela va nécessiter confirmation. On fait le point ci-dessous. Pour demain mardi, plein soleil de partout sur notre région avec de rares nuages élevés. Mistral et tramontane vont souffler modérément, 40 ou 50 km/h dans les secteurs habituellement exposés. 

Dans ce contexte, les températures vont en profiter pour gagner quelques degrés supplémentaires en atteignant 30 à 31°C de partout en plaines, rarement 32°C du côté de l'Hérault probablement. Pour mercredi et jeudi, toujours un grand soleil en plaines et bord de mer, alors que des cumulus vont bourgeonner sur les reliefs notamment du nord Lozère (Aubrac/Margeride).

Fait nouveau : le vent de terre va cesser au profit des brises marines qui s'installeront surtout durant l'après-midi, en rafales de 25 ou 30 km/h environ. Quant aux températures, les maximales vont évoluer en légère baisse : 24 à 25°C en bord de mer, 26 à 28°C sur les plaines du Roussillon, 27 à 29°C sur le Languedoc, ponctuellement 30°C sur le haut-Gard. Vendredi et samedi, le soleil persistera une nouvelle fois avec des températures stables ou en légère hausse. En bref : ce n'est pas le coup de chaleur du "siècle" mais le ressenti s'annonce estival. 

Pour la semaine suivante, nos regards se portent toujours sur un éventuel et progressif changement de temps, en lien avec l'arrivée de bas-géopotentiels près de l'Atlantique ou de l'Espagne. Nous pensons que le beau temps devrait se maintenir au moins jusqu'au 3 ou 4 juin avec des températures toujours agréables. C'est après cette date que les modèles saisonniers et déterministes misent sur l'arrivée d'une goutte froide dépressionnaire (voir carte ci-dessous).

GFS voit le flux pivoter au nord, ce qui limiterait l'impact de ce changement de temps en Méditerranée et Espagne (logique en cette saison) alors qu'il ferait nettement plus frais et humide sur les 2/3 nord du pays. A suivre et confirmer dans les jours à venir. 

Partager sur