Prévisions & Suivi en temps réel

Mai 2022 : quelles évolutions et perspectives ?

Alors que le mois d'avril s'achève sous une douceur, voire une chaleur modérée et le beau temps malgré les premières évolutions orageuses sur les reliefs essentiellement, que nous réserve le cœur du printemps côté ciel. Le blocage barométrique risque-t-il de jouer les prolongations, avec le risque de ne pas observer de perturbations actives avant un bon moment ? Voici ce qu'entrevoient les premières prédictions de ce mois de mai 2022.

Les modèles sont en accord pour un décalage de l'anticyclone des Açores en direction des îles britanniques en première moitié du mois. Les basses pressions et gouttes froides semblent rester bloquées en Méditerranée. Cela a pour conséquences sur nos régions le maintien d'une situation de marais barométrique. Les journées se ressembleraient avec une matinée ensoleillée, avant le bourgeonnement de nuages instables produisant des averses ou des orages très localisés l'après-midi sur les reliefs essentiellement. Ces précipitations ne sont malheureusement pas suffisantes pour remplir les nappes déjà bien asséchées. La douceur continuerait de régner avec une impression agréable avec des pointes dépassant parfois les 25°C sur les garrigues.

Carte : ECMWF


Pour la seconde moitié du mois de mai, la dorsale continuerait sa route vers l'Est. Quelques divergences naissent entre les différents modèles, sur la position de cette dernière. Certains scénarii laissent entrevoir le blocage des hautes pressions sur la Scandinavie, tandis que d'autres prédisent un glissement en direction de la Mer Adriatique.  Quant aux basses pressions, elles se dirigeraient en direction de la Péninsule Ibérique. Un flux mou de Sud se mettrait donc en place pour cette période.

Cela impliquerait la persistance de conditions de marais barométriques avec un temps ensoleillé le matin, puis le développement d'orages, plus nombreux qu'en début de mois sur les reliefs avec des débordement possibles en plaines l'après-midi. Une dégradation pluvio-orageuse pendant cette période n'est pas exclue, à condition que le vent du Sud en altitude se dynamise avec un important conflit de masse d'air. Bien évidemment, ce ne sont que des indications et si cet événement de ce type est envisagé, il ne sera confirmé que quelques heures plus tôt. Côté températures, les valeurs restent excédentaires avec les premières chaleurs sur les plaines gardoises avec les 30°C qui peuvent être atteintes. Les précipitations semblent très hétérogènes, tout dépendant de la localisation des orages. Un léger excédent est possible sur les reliefs cévenols.

Carte : Tropicaltidbits

Et pour la suite ? Ce début de mois de juin pourrait voir le placement de l'anticyclone sur l'Europe Occidentale. Cela pourrait garantir la mise en place d'un temps ensoleillé, chaud et plus sec. Tout cela reste à confirmer. Encore une fois, ces prédictions ne sont que des indications de situations plausibles de se produire, rien n'est à prendre au pied de la lettre, les incertitudes sont nombreuses.