Prévisions & Suivi en temps réel

Les pluies se confirment entre jeudi et vendredi !

Une dorsale anticyclonique est actuellement étirée de l'Atlantique jusqu'au Groenland. Dans le même temps, une goutte froide dynamique est positionnée au nord immédiat des Açores. Elle soulève un flux de sud anticyclonique et anormalement chaud entre le Maghreb et la France. Les températures à 850 hPa atteignent des niveaux exceptionnels pour la saison, avec jusqu'à +16/+18°C en France et +20°C en Espagne. Cette advection chaude a favorisé des maximales encore voisines de 30°C sur les plaines du sud-ouest depuis ce week-end. Il fait moins chaud en Méditerranée, car le flux de sud apporte de l'air marin.

Le système dépressionnaire va progressivement migrer vers l'Est, en direction du proche Atlantique et du Royaume-Unis d'ici mercredi/jeudi de cette semaine. La fiabilité devient donc assez bonne ! Dans ce contexte, l'anticyclone actuellement présent sur notre territoire va migrer vers l'Italie, alors qu'un flux de sud à courbure dépressionnaire va s'installer d'ici la fin de semaine. Les probabilités de pluie vont sensiblement augmenter, particulièrement sur les Cévennes et les plaines du Languedoc. Une nouvelle fois, les plaines du Roussillon devraient être en marge de l'activité principale. On fait le point ci-dessous. 

Pour demain mardi et mercredi, le flux de sud reste mou sur notre région. Les nuages bas sont nombreux notamment de l'Hérault à l'Aude. Ils débordent fréquemment sur le nord du Roussillon et l'Ouest du Gard, alors que des phases d'éclaircies sont confirmées entre l'Est du Gard, près du Rhône, sur le nord de la Lozère et sur le piémont des Pyrénées. Quelques pluies continuent de tomber plutôt sur les versants sud des Cévennes, entre l'Espinouse, le Caroux, le Larzac, l'Aigoual et le sud du Mont Lozère. Le ressenti est très humide sur ces secteurs, mais les cumuls sont faibles, jusqu'à 5 ou 10 mm par tranche de 24h. 

Durant ces deux journées, la douceur/chaleur reste de mise. Sous les nuages, on arrive à atteindre jusqu'à 20/22°C en plaine. Là où les éclaircies se forment, les températures atteignent jusqu'à 25 ou 26°C. Jeudi, la dégradation tant attendue semble se confirmer. La dépression se rapproche, favorisant une augmentation du dynamisme synoptique. Par ailleurs, la masse d'air devrait se doter d'une instabilité atmosphérique modérée sur le Languedoc et les Cévennes, avec des valeurs de MUCAPE > 500 J/kg.

Des pluies modérées à soutenues s'installent dès le matin entre le Larzac, les Cévennes Gardoises/Lozériennes et les reliefs de l'Ardèche. Des pluies plus faibles mais de plus en plus régulières s'installent également sur les plaines de l'Est de l'Hérault et du Gard, avec des intensités plus soutenues à mesure que l'on s'enfonce dans l'intérieur des terres et moins soutenues à contrario lorsqu'on se rapproche du bord de mer. L'après-midi et le soir, à la faveur d'un dynamisme plus virulent, les pluies pourraient devenir soutenues dans l'intérieur du Languedoc et se maintenir sur les Cévennes du 30, 48 et 07.

Cet épisode va rester d'intensité ordinaire, tout en se maintenant jusqu'à vendredi matin. Il pourra donner des cumuls de 100 à 150 mm en Cévennes. En plaine, les hauteurs d'eau seront plus modestes, mais on espère 10 à 30 mm en plaine, localement 50 mm dans l'arrière-pays. A affiner d'ici là. Ces pluies devraient permettre aux cours d'eau cévenols de reprendre un peu de débit, ce qui est une EXCELLENTE NOUVELLE ! 

Partager sur