Prévisions & Suivi en temps réel

Le printemps, c'est pour quand ?

Après un samedi aux allures de printemps, nous pourrions penser que c'est parti pour durer. Pour autant, comme expliqué dans nos précédents articles, un flux d'Est plus frais va se mettre en place sur la France dès le début de semaine prochaine. Sans être exceptionnellement froid, il devrait nous apporter une baisse des températures, des nuages par moments mais aussi du vent. Au final, l'impression, sans être hivernal, ne sera pas tant agréable. Revenons rapidement sur cette nouvelle goutte froide avant d'analyser les possibilités d'avoir un temps plus printanier pour le mois d'avril.

Un puissant anticyclone, déjà présent, va se renforcer entre Islande et Irlande. Dans le même temps, un flux d'Est nous concernera. Une goutte froide en profitera pour transiter entre l'Allemagne et l'Espagne en passant par la France.

Carte : Tropicaltidbits

Sur la carte de situation ci-dessus, on remarque bien le puissant anticyclone au large de l'Irlande. Nous observons également la goutte froide en questions sur le Sud de la France. Toutefois, celle-ci ne devrait que peu stagner pour rapidement rejoindre une autre goutte froide située au large du Portugal. Cet élément est important car il aura pour conséquence d'étirer cette goutte froide et de la faire passer assez temporairement sur nos régions. Les températures plus fraîches pourront être ainsi limitées et le temps perturbé que ponctuel. Le risque de neige en plaine s'éloigne dans ce scénario. Nous prendrons le temps d'y revenir demain avec les toutes dernières actualisations.

Cette goutte froide qui ira s'isoler entre Espagne et Portugal devrait lentement s'évacuer en cours de semaine prochaine. Mistral et tramontane pourraient être de retour signe de l'évacuation du mauvais temps. Une amélioration progressive devrait s'opérer par la suite mais les tendances indiquent un changement de temps plus net après le 10 avril et cela jusqu'à la fin du mois.

Carte : Tropicaltidbits

Cette carte est assez explicite. Elle démontre le probable retour en force de l'anticyclone après le 10 avril. Dans ces conditions, un temps plus sec est attendu et les températures devraient sensiblement repartir à la hausse. Pour répondre à la question de base, si nous pouvons avoir de belles journées comme ce samedi, il faudra certainement attendre jusqu'au 10 avril pour une période printanière plus durable.

Tout cela n'est qu'une tendance qui reste à prendre au conditionnel bien entendu mais la fiabilité est assez bonne dans son ensemble. Quelques décalages sont possibles (retour de l'anticyclone le 8 ou le 12 avril par exemple) mais la finalité restera la même. Cela durera-t-il ? Il semblerait bien que oui. Logique étant donné que nous nous rapprochons de la saison chaude. Il faut savoir que les modèles saisonniers laissent entrevoir un trimestre avril-mai-juin chaud sur la France comme l'indique Météo-France dans sa tendance saisonnière ci-dessous.

Carte : Météo-France

Partager sur