Prévisions & Suivi en temps réel

Jusqu'à 30°C cette semaine avant une baisse des températures

En lien avec une goutte froide positionnée au large du Portugal, une poussée anticyclonique est en cours entre l'Afrique du nord et la France, accompagnée d'air remarquablement chaud pour la saison. En effet, les températures à 850 hPa frôlent les 20°C en altitude sur le sud de la France, ce qui est supérieur aux valeurs normalement observées en plein été !

Dans ce contexte, nous attendons une semaine chaude sur notre région. Pour demain mardi, des nuages bas seront présents en matinée puis le soleil sera de retour l'après-midi. Températures maximales de 22 à 23°C en bord de mer, plutôt 26 à 28°C dans l'intérieur des terres. Pour mercredi et jeudi, grand soleil au programme avec un fin voile nuageux par moments, rien de bien significatif. Par contre, les températures vont monter d'un cran : 

En bord de mer, nous aurons souvent 23 à 24°C mais en remontant dans l'intérieur des terres, des maximales de 28 à 30°C sont attendues sur de vastes zones. Ponctuellement, dans l'arrière-pays de l'Hérault ou du Gard, des pointes à 31°C sont envisagées mais restent à confirmer prochainement. Pour vendredi, nous conserverons du soleil mais le temps deviendra plus lourd, avec un voile nuageux plus épais à l'Ouest.

Pour le week-end, possible changement de décors avec l'arrivée d'une dépression par l'Ouest gagnant l'Espagne. Cette dépression, assez dynamique et précédée d'air très chaud, pourrait apporter une vague d'orages violents sur une partie de la France. Par ailleurs, les régions Méditerranéennes pourraient être impactées à partir du dimanche prochain ou lors de la semaine suivante. A confirmer prochainement...

S'en suivra de manière de plus en plus probable un coup de froid tardif pour la saison. Il y a bien évidemment à cette échéance d'importantes disparités entre le modèle CEP et le modèle GFS. Pour CEP, nous aurions la semaine prochaine un couloir étiré de la Scandinavie jusqu'à la France en flux de nord/nord-est, avec des températures exceptionnellement basses (-2 à -4°C à 850 hPa, ponctuellement -5°C).

Sur le modèle GFS, ce coup de froid est nettement moins intense en glissant plutôt vers l'Allemagne. Il gagne la France de façon plus atténuée avec un bon rafraîchissement mais moins marqué que sur le modèle CEP. A suivre prochainement...

Partager sur