Prévisions & Suivi en temps réel

Jusqu'à 25°C ce 1er mai avant un coup de froid tardif sur la France ce week-end ?

Nous allons commencer cet article par une bonne nouvelle : ce 1er mai 2019 s'annonce printanier sur l'ensemble des régions Méditerranéennes, en raison des hautes pressions anticycloniques qui remontent actuellement d'Afrique du nord. Demain mercredi, le soleil va briller généreusement toute la journée, parfois agrémenté d'un fin voile nuageux. Il est à souligner que le beau temps sera également bien présent en altitude.

Concernant les températures, les maximales vont afficher une belle progression. Nous attendons 23/24°C sur le Gard, là où le mistral sera encore présent mais fréquemment 24 à 26°C de l'Hérault aux Pyrénées-Orientales, avec des pointes maximales localisées entre Béziers et Narbonne. En altitude, 16 à 18°C dans les vallées Lozériennes, plutôt 11 à 13°C sur les plateaux. Il faudra bien en profiter… 

Pour jeudi, nous évoquions dans l'article d'hier un potentiel orageux très incertain, car apparu soudainement sur certains modèles. Comme nous le pensions, un scénario intermédiaire est probable avec des averses orageuses essentiellement situées sur les zones de reliefs, pouvant très ponctuellement déborder dans l'intérieur des terres. Dès lors, cette journée ne sera pas si désagréable que ça, avec en prime des températures toujours très douces, voisines de 25°C.

Pour le week-end à venir, une coulée d'air froid intense pour la période de l'année va se produire de la Scandinavie vers l'Allemagne. Elle pourrait déborder assez franchement sur une bonne moitié nord de la France et prolonger son influence jusqu'aux régions Méditerranéennes, où elle serait moins heureusement moins prononcée. Au référentiel 850 hPa, ce sont des températures de -4°C qui pourraient gagner notre pays (environ l'équivalent de 1500 m d'altitude).

Dans ce contexte, deux éléments seront à surveiller. D'une part, un violent vent (mistral et tramontane) pourrait se déclencher sur la Méditerranée, avec des rafales voisines de 100 km/h. Ce vent sera accompagné d'une chute marquée des températures si cela se précise, avec des maximales très inférieures aux normes saisonnières. Sur une partie de la France, notamment le Centre, le Nord et l'Est, nous redoutons des gelées tardives potentiellement sévères, avec de gros dommages sur les cultures.

Le risque de gel sur le bassin Méditerranéen est heureusement limité en raison du vent qui brassera la masse d'air. Ce coup de froid devrait durer environ 72h. Il est représenté par la plupart des modèles déterministes et ensemblistes de prévisions, ce qui renforce de plus en plus sa crédibilité malgré une échéance encore assez lointaine.

Partager sur