Prévisions & Suivi en temps réel

Jusqu'à 24 ou 25 degrés ce lundi avant une légère baisse !

Après un samedi assez maussade mais déjà doux et un dimanche plus agréable et encore plus doux, il faut s'attendre à une journée de lundi remarquablement douce. Nous devrions rester quelques degrés sous les records. Pour rappel, de nombreux records ont été battus l'année dernière les 27 et 28 février avec par exemple 27,7°C à Eus (66), 23.6°C à Montpellier, 24,7°C à Béziers ou encore 24,6°C à Nîmes. Nous devrions donc nous en approcher sans pour autant les dépasser. Toutefois, ce coup d'extrême douceur est tout aussi remarquable qu'il intervient en tout début de mois.

Il faut savoir que les écarts de températures entre le début et la fin du mois de février sont importants. Autrement dit, c'est comme si les records de la canicule de fin juin 2019 (déjà exceptionnels) étaient approchés début juin. Concernant le contexte météorologique, nous avons affaire à une puissante dorsale anticyclonique qui remonte directement d'Afrique en passant par l'Espagne.

Source : tropicaltidbits

Situation assez classique qui donne également des coups de chalumeau en été. Oui mais voilà nous sommes début février et notre hiver est rythmé par la douceur. Cette douceur est parfois humide et donc désagréable pour le ressenti de la population mais la conclusion est nette : nous vivons un hiver exceptionnellement doux. Demain sera donc une journée très douce. Le fin voile nuageux sera encore présent mais il aura tendance à devenir très épars et le soleil devrait s'imposer assez largement. Le thermomètre en profitera pour s'envoler l'après-midi.

En moyenne, nous attendons 20°C à l'ombre sur la quasi totalité de la région (exception faite de la Lozère où nous devrions avoir 14 à 16°C en général). Les maximales pourront atteindre 21 à 22°C sur Nîmes, Narbonne ou Montpellier, peut-être 23°C près de Béziers. Le palme devrait revenir aux Pyrénées-Orientales avec 23 à 24°C, localement 25°C.

Source : Météociel

Heureusement, cela ne durera pas et une baisse des températures est envisagée. Baisse toute relative qui passerait inaperçue dans un hiver normal. En effet, la dorsale anticyclonique va s'élever vers la Grande-Bretagne. Une descente d'air froid s’engouffrera vers le Sud de l'Italie et la Grèce. Nous resterons en périphérie de ce froid. Le ressenti sera moins doux avec l'arrivée du mistral et de la tramontane et des températures qui perdront de nombreux degrés (on partait de haut), juste de quoi rentrer dans les normes de saison.

Cette situation restera que ponctuelle et et dès la fin de semaine, les températures s'orienteront de nouveau à la hausse. Les scénarios divergent encore sur quelques détails  (surtout sur les perturbations sur une partie du pays) mais nous retiendrons que les températures devraient rester assez largement au-dessus des moyennes pour un mois de février.

Source : Météociel

Partager sur