Prévisions & Suivi en temps réel

Jeudi : pluies froides en plaine, chutes de neige à basse altitude sur les reliefs

Une dégradation est attendue ce jeudi sur une partie des régions méditerranéennes, ainsi que du Massif-Central à la vallée du Rhône, où des chutes de neige vont se produire à très basse altitude. Le contexte météorologique va être caractérisé par l'élévation d'une dorsale anticyclonique entre les Açores et l'Islande. Dans le même temps, un décrochage polaire d'origine maritime va s'opérer sur la mer de Norvège, en se dirigeant vers la France.

Ce décrochage polaire, sous la forme d'un vaste système dépressionnaire, va s'isoler entre la Bretagne et le golfe de Gascogne, avec une intrusion d'air modérément froid (valeurs voisines de -2 à -4°C au repère 850 hPa, soit l'équivalent de 1500 m d'altitude). Dans le même temps, une dépression de petite dimension va également se creuser en Méditerranée, entre le golfe du Lion et la Provence

Ce contexte atmosphérique est favorable à des remontés humides en provenance de Méditerranée sur le Languedoc-Roussillon, la PACA et la région Auvergne / Rhône-Alpes pour la journée de jeudi. Les précipitations, d'abord faibles à modérées, débuteront dès la matinée sur le Languedoc et la basse vallée du Rhône, avant de s'étendre à toutes les zones précitées dans l'après-midi tout en s'intensifiant progressivement.

C'est entre le Gard, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, les Cévennes, l'Ardèche et la Drôme qu'elles seront les plus soutenues. Sur l'Ouest de l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales, elles resteront de faible intensité et intermittentes. Il est à souligner que durant cette perturbation, un faible mistral noir se maintiendra sur toute la vallée du Rhône élargie, favorisant des phénomènes d'isothermies et conséquemment un abaissement progressif de la limite pluie/neige.

L'isotherme 0°C (altitude à laquelle le gel est présent) sera déjà voisin de 800/900 m jeudi matin sur les Cévennes, où la neige va donc tomber dès 600/700 m dans un premier temps. Au fil des heures, cet isotherme 0°C va chuter, avec des flocons possibles dès 400 m sur le Haut-Gard et les Cévennes, 200/300 m en Ardèche et sur la Drôme. Sur les Cévennes et l'Est de la Lozère, il neigera donc à très basse altitude (parfois jusqu'en fond de vallées) avec une couche de plusieurs centimètres. Les flocons vont gagner Mende, avec un saupoudrage possible jusqu'en ville ! En plaine, pas de neige sur le Languedoc et le Roussillon.

En remontant vers l'Ardèche et la Drôme, la situation est sous haute surveillance en raison d'un possible épisode de neige lourde jusqu'à très basse altitude au nord de Montélimar notamment. Les modèles hésitent encore sur l'altitude exacte de la limite pluie/neige et les quantités associées mais une couche de 10 à 20 cm est probable sur les premières hauteurs. A noter : l'autoroute A7 pourrait être partiellement impactée en remontant vers Lyon. Prudence. Soulignons enfin de notables différences sur les hauteurs de neige attendues. Ci-dessous, le modèle ARPEGE à gauche où la neige ne tiendrait que sur les hauteurs > 500 m alors qu'à droite, le modèle CEP est nettement plus généreux avec de la neige en plaine sur tout Rhône-Alpes et une tenue dès 300/400 m sur le haut-Languedoc

La Cerdagne et le Capcir/Puymorens seront également concernés, avec quelques centimètres de poudreuse dès 1000 m environ. Ce type de flux n'est pas très favorable pour les précipitations sur les Pyrénées-Orientales. Vendredi, les nuages resteront nombreux mais les précipitations cesseront de façon générale. Quelques averses subsisteront tout de même sur les reliefs.

Partager sur