Prévisions & Suivi en temps réel

Intempéries : près de 300 mm attendus sur les Cévennes !

L'épisode cévenol est confirmé pour cette fin de semaine. Sans être exceptionnel, il devrait tout de même présenter une intensité significative pour une fin d'automne. Nous soulignons également au sein de cet article un risque d'intempéries sur les départements méditerranéens du Var et des Alpes-Maritimes. Retrouvez ci-dessous la chronologie et les détails de la prévision.

Si l'épisode va débuter timidement la nuit prochaine, c'est surtout entre vendredi après-midi et samedi qu'il s'annonce intense. En effet, un vaste système dépressionnaire va plonger entre l'Irlande et l'Espagne, prolongé d'une méso-dépression en plein dans le golfe du Lion. Dans ce contexte, de l'air froid va affluer en altitude par l'Ouest de la France, alors qu'un puissant vent marin va advecter de l'air doux et saturé en humidité sur les régions Méditerranéennes. 

Pour la nuit prochaine, ainsi que demain jeudi, des averses vont remonter au sein du flux de sud principalement entre le Gard, les Cévennes et l'Ardèche. Elles déborderont également fréquemment sur l'Est de l'Hérault. Ces averses pourront se montrer momentanément soutenues et vont donner des cumuls hétérogènes : 5 à 30 mm en plaine d'ici demain soir, parfois 30 à 50 mm près des Cévennes. Il va d'ailleurs neiger sur l'Aigoual et le Mont-Lozère, dès 1200 m environ (temporairement un peu plus bas). Une couche de 15 à 20 cm supplémentaires est envisagée au Mas de la Barque.

Vendredi, nous allons passer à l'étape supérieure ! Un puissant vent marin va se lever avec des rafales de 30 à 40 km/h le matin, mais 60 à 80 km/h l'après-midi, ponctuellement 100 km/h en bord de mer et 120 km/h sur les crêtes du Massif-Central. Ce vent marin va focaliser l'humidité en direction des Cévennes, avec des pluies de plus en plus marquées près des contreforts cévenols. En plaine, il s'agira plutôt d'averses dans un premier temps, plus régulières dans l'intérieur des terres. La limite pluie/neige va remonter temporairement au-dessus de 1500 m. En soirée et nuit de vendredi à samedi, fortes pluies attendues aussi bien sur les plaines du Languedoc (Hérault/Gard) qu'en Cévennes, avec faible composante orageuse possible. 

Samedi, le temps va finalement rester perturbé. Durant la matinée, de fortes pluies concerneront encore l'Hérault et une bonne partie du Gard. Au fil des heures, les précipitations intenses vont se focaliser près des Cévennes Gardoises, apportant de nouveaux cumuls conséquents. Il faudra attendre la nuit suivante pour voir les précipitations se calmer. Nous soulignons également l'abaissement de la limite pluie/neige sur la Lozère, vers 1300 m environ (à ajuster, car cela varie encore nettement !).

Au final, des cumuls significatifs sont attendus : bien souvent 200 à 250 mm sur les Cévennes, avec des pointes à 300 mm ou plus près de l'Aigoual, du Mont-Lozère ainsi que sur le plateau Ardéchois. En plaine, la présence d'un fort vent marin laisse entendre de grosses disparités entre le bord de mer (10 à 30 mm) et l'intérieur des terres (80/100 mm, localement 150 mm dans l'arrière-pays). Ces cumuls sont attendus entre demain jeudi et samedi, mais la majorité pourrait tomber entre vendredi soir et samedi. Dans ce contexte, des crues marquées des cours d'eau cévenols sont probables. ATTENTION : des crues marquées ne veut pas dire qu'une catastrophe est attendue, mais que les cours d'eau vont connaître une mise en charge notable. Les passages à gué vont probablement être submergés sur le fleuve Hérault, les Gardons, la Cèze, ou encore l'Ardèche (à minima). Un regard attentif va être porté sur d'éventuels mais incertains débordements localisés. 

Un mot est donné également pour nos voisins du Var et des Alpes-Maritimes, où de très fortes pluies sont également attendues, avec une composante orageuse. Des cumuls de 100 à 150 mm, localement 200 mm, sont probables sur des zones de plaine. Sur ces secteurs, le risque d'inondations est nettement plus important. Nous vous invitons à prendre vos précautions en ce sens. 

Partager sur