Prévisions & Suivi en temps réel

Hausse des températures sur la France début décembre !

En guise d'introduction de cet article, nous rappelons qu'une perturbation est attendue ce vendredi sur notre région. Elle touchera essentiellement l'Hérault, le Gard et la Lozère, où elle va donner des pluies modérées. C'est entre les Cévennes, le Gard et une petite moitié Est de l'Hérault que nous attendons les cumuls les plus significatifs, avec 10 à 20 mm en moyenne et localement 30 à 40 mm. Rassurez-vous, il n'y a pas de risque d'inondation. Ces cumuls viendront tout simplement conforter une pluviométrie déjà très élevée en cette fin d'année 2018.

La semaine prochaine, les conditions météorologiques vont rapidement s'améliorer. En effet, une dorsale anticyclonique va s'élever entre l'Afrique du Nord et l'Espagne, prolongeant son influence sur les deux tiers au moins de la France. Dans ce contexte, un flux de secteur Sud très doux en altitude pour la saison va se mettre en place. Si anticyclone ne rime pas forcément avec soleil à cette période de l'année, il n'en demeure pas moins que nous devrions rester à l'écart des perturbations pendant quelques temps.

Dans les détails, les nuages pourraient rester assez nombreux en début de semaine prochaine, avec encore quelques gouttes près des reliefs ainsi que sur l'Aude. A partir du mardi 4 décembre, les pressions vont s'orienter à la hausse sur tout le bassin Méditerranéen et cela pour la totalité de la semaine. C'est à ce moment-là que nous allons assister au retour de conditions ensoleillées et surtout plus sèches sur nos départements.

Outre un meilleur ensoleillement, les températures vont elles-aussi accuser une nette hausse. Le modèle GFS ci-dessous simule des minimales voisines de 10°C en plaine et des maximales atteignant fréquemment 16 à 18°C. Bien qu'élevées pour la saison, ces valeurs ne sont pas exceptionnelles, notamment ces dernières années… ! Nous surveillerons localement quelques pointes à 20°C si tout se phase parfaitement. A confirmer.

Ces valeurs élevées se maintiendront jusqu'en fin de semaine prochaine au moins. Que doit-on envisager pour la suite ? Il y a quelques jours, nous vous évoquions un possible coup de froid vers la mi-décembre, en donnant une date bien évidemment approximative. Les différents modèles que nous utilisons hésitent encore quant à la chronologie exacte des événements. Toutefois, nous aurions tendance à confirmer le scénario précédemment évoqué, en apportant quelques nuances.

Vers le 10 décembre, nous devrions assister au renforcement du vortex polaire. Ce dernier va balayer assez facilement les hautes pressions sur la France, qui se rétracteront vers le Maghreb et l'Espagne. L'accélération du courant-jet sur l'Atlantique laisse redouter des tempêtes entre la Grande-Bretagne, le Nord et l'Ouest de la France durant cette période. Par la suite, le bloc de basses pressions pourrait glisser vers l'Europe. Pas de continentalisation du flux et donc de grand froid, mais une baisse des températures associée à un temps agité ? Nous y reviendrons d'ici peu, d'autant que cet hiver 2018/2019 semble propice aux blocages nordiques. Des surprises sont probables.

Partager sur