Prévisions & Suivi en temps réel

Goutte froide sur la France : quelles conséquences pour notre région ?

Cette semaine de transition entre juin et juillet sera un peu à l'image de ce mois de juin : instable sur la France. La raison de ce temps instable est la succession de dépressions qui glissent sur l'Atlantique pour finir leur course sur la France. La semaine qui nous attend n'échappera pas à cette règle. Depuis ce week-end, une goutte froide s'est positionnée près du pays et devrait faire du surplace une bonne partie de la semaine. Elle va donc influencer la météo de ces prochains jours avec un temps parfois lourd, des températures relativement chaudes mais qui auront du mal à grimper.

C'est un peu la marque de fabrique de ce début d'été : de la chaleur modérée, une humidité récurrente, des orages localisés mais potentiellement forts. Cela n'a pas loupa la nuit dernière avec des orages qui ont touché l'arrière-pays de l'Hérault et du Gard. Demain sera encore lourd avec des passages nuageux généralement de haute altitude qui pourront donner quelques averses. Quelques coups de tonnerre pourront accompagner une averse mais le risque orageux devrait rester faible et surtout très localisé.

Carte : Tropicaltidbits

Côté températures, elles devraient être constantes avec des minimales agréables voire fraiches sur les hauteurs. Dans l'après-midi, les températures pourront approcher les 30°C voire les dépasser surtout sur l'Est du Languedoc et près du Rhône. En soi, nous attendons des températures autour des moyennes de saison. Il faut savoir que les régions méditerranéennes seront privilégies. En effet, l'impact de la goutte froide sera très réduit sur notre région alors que les conséquences seront plus nettes sur le reste du pays. Outre les pluies nombreuses, les températures auront du mal à grimper.

Alors que nous pourrons dépasser la barre de 30°C, le reste du pays aura du mal à atteindre celle des 20°C au meilleur de la journée. Ce contraste n'est pas exceptionnel mais cela témoigne bien de ce début d'été qui a du mal à réellement se lancer. Rappelons tout de même que le gros coup de chaud du milieu suffit à avoir un mois de juin bien plus chaud que la normale mais le ressenti lissé sur le mois pourrait bien être différent surtout en raison des nombreux orages.

Carte : Tropicaltidbits

Cette goutte froide pourrait finir par s'évacuer par l'Europe centrale. A l'arrière, nous pourrons avoir une période plus anticyclonique. Si la dorsale anticyclonique se confirme, la fin de semaine pourrait être plus chaude et sèche. Les températures pourraient même être très chaudes dans le Sud mais cela reste à confirmer d'ici là.

Partager sur