Prévisions & Suivi en temps réel

Goutte froide la semaine prochaine : baisse des températures, fortes pluies et neige ?

Ce mercredi, les nuages ont a nouveau dominé sur tout le Languedoc-Roussillon, avec même quelques averses entre l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Demain, peu d'évolution, avec encore des nuages bas et des pluies faibles près des Pyrénées ou encore des Cévennes. Les amoureux du beau temps devront patienter jusqu'à vendredi pour renouer avec des conditions ensoleillées. Il faudra bien en profiter, car dès samedi les nuages seront de retour, accompagnés de faibles pluies en général, plus modérées et régulières sur les Pyrénées-Orientales.

Dimanche, les éclaircies sont de retour entre Lozère, Gard et Hérault. Les nuages resteront nombreux sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales, avec des pluies marquées près des Pyrénées (et de la neige en altitude). Il s'agira également de la journée où va débuter un changement profond du flux à l'échelle de l'Europe. En effet, un blocage anticyclonique Scandinave va se mettre en place, obligeant les masses d'air très froid sur la Russie à plonger vers l'Europe. La carte ci-dessous témoigne de cette situation :

Au sein de notre précédent article, nous vous évoquions que deux scénarios sont possibles. C'est toujours le cas à cette heure. Le premier consisterait en ce que la goutte froide circule sur un axe Russie - Autriche - Nord de la France, laissant les régions Méditerranéennes en marge de l'advection froide la plus intense. Le deuxième irait plutôt dans le sens d'une coulée froide empruntant la même trajectoire, mais glissant davantage sur le Sud de la France en bout de course. Ci-dessous, voici les deux scénarios cartographiés.

Tout se joue en milieu de semaine prochaine. Le bloc anticyclonique va migrer de la Scandinavie vers la mer de Norvège et l'Islande. Ceci est vu par l'ensemble des modèles de prévision. Les divergences se font sur le dynamisme et la localisation de la goutte froide. Sur GFS (modèle de gauche), cette dernière circule sur le nord de la France et le Benelux alors que sur CEP, la trajectoire se fait en plein sur la France avec davantage de dynamisme. Les conséquences à retrouver ci-dessous.

Les prévisionnistes de Météo-Languedoc misent sur un scénario intermédiaire. La goutte froide polaire devrait circuler entre le centre et le nord de la France, laissant les régions Méditerranéennes en marge du drain froid principal. Toutefois, la baisse des températures serait tout de même marquée, d'autant que nous partons de "très haut" pour la saison. Dans le même temps, avec l'arrivée de l'air froid en altitude, des creusements dépressionnaires vont certainement apparaître sur l'Espagne et la Méditerranée.

Conséquemment, il faut s'attendre à un regain d'humidité. Outre la baisse des températures qui sera modérée sur notre région, les pluies pourraient à nouveau se généraliser et s'intensifier sur certains de nos départements. Cette configuration pourrait être assez durable et sera à surveiller en raison de l'hyper-saturation des sols. Par ailleurs, la neige tomberait de façon abondante sur les reliefs, notamment des Pyrénées. Ci-dessous, voici la projection du modèle CEP. La localisation des plus forts cumuls n'est pas à prendre au pied de la lettre : elle va évoluer. Néanmoins, un fort signal apparaît pour le Roussillon.

Les premières cartes sont issues du site météociel.fr. La dernière carte est issue du site Kachelmannwetter.com

Partager sur