Prévisions & Suivi en temps réel

Goutte froide en Méditerranée : risque de pluie cette semaine ?

Avant de débuter cet article, il est important de rappeler et d'insister sur le fait que ce type de goutte froide, attendue dans les prochains jours, est typiquement le genre d'événement encore très difficile à appréhender par les modèles de prévision et par conséquent par les prévisionnistes. Les scénarios divergent, changent plusieurs fois par jours et il est difficile d'émettre un avis tranché. Si la goutte froide est acquise, son placement exact et sa trajectoire sont plus incertains. Un simple décalage de 50 ou 100 km (un rien pour un dépression) et tout peut être remis en question.

Commençons donc par ce qui est certain. Un talweg plonge sur la France ce dimanche. C'est lui qui est responsable du temps plus perturbé sur le Roussillon mais aussi de l'accentuation du vent. Ce talweg va s'isoler en goutte froide qui devrait glisser lentement vers le Golfe du Lion puis l'Espagne. Cela est parfaitement illustré dans l'animation ci-dessous avec à la fin la goutte froide (en jaune) près de l'Espagne.

Source : Tropicaltidbits

Ce qui reste assez inhabituel, c'est que cette goutte froide glisse en Espagne dans un flux de Nord. Pour schématiser, elle part de Lille ce dimanche pour arriver à Majorque mardi. C'est au final ce qui rend la prévision délicate. Nous allons être sous l'influence de remontées humides en provenance de Méditerranée mais aussi de ce flux de Nord drainé par cette dépression.

Malgré une fiabilité moyenne, il semblerait que la dégradation principale resterait sur la Catalogne Espagnole, située plus proche de la dépression. La journée à surveiller devrait être ce mercredi. En marge d'un épisode pluvieux en Espagne, des précipitations pourraient parvenir à remonter jusqu'à notre région. Dans cette configuration, le Roussillon et surtout le Sud des Pyrénées-Orientales serait davantage concerné. Les incertitudes sont encore plus importantes pour le Languedoc.

Source : Météociel

Ne prenez pas cette carte de cumuls de pluie au pied de la lettre. Cela montre surtout que les plus fortes pluies se concentreront près de l'Espagne avec un risque de débordement sur les Pyrénées-Orientales. Les précipitations s'annoncent plus hétérogènes en remontant vers l'Hérault, le Gard et la Lozère. Toutefois, certains modèles montrent une instabilité assez importante dans la journée de mercredi.

Le risque d'orages ne doit donc pas être exclu que ce soit sur le Roussillon ou sur le Languedoc. Dans ce type de situation, les littoraux et plaines proches sont plus en ligne de mire (exception faite pour les Pyrénées) car l'instabilité remonte de mer comme illustré sur la carte ci-dessous.

Source : kachelmannwetter

En tout cas, la faible fiabilité actuelle nous demande d'être encore plus prudents sur la suite du mois de septembre. Cela brouille énormément les cartes. A suivre donc !

Partager sur