Prévisions & Suivi en temps réel

France : vers une vague de froid tardive avec du gel et de la neige

Il y a deux jours que nous évoquons, avec prudence, la possible arrivée d'un coup de froid marqué tardif vers le 20 mars. Ce samedi encore, la plupart des modèles numériques que nous utilisons confirment ce potentiel froid pour notre pays, y compris sur nos régions Méditerranéennes. En effet, une dorsale anticyclone très solide va s'élever entre les Açores et la Grande-Bretagne durant la semaine à venir. Cette élévation est acquise, car unanimement modélisée à une échéance courte (48/72h). Dans le même temps, des basses-pressions vont plonger sur l'Europe, d'abord à l'Est et au Centre.

Notre pays sera donc au carrefour des influences durant la semaine à venir, avec un rafraichissement progressif mais peu significatif et un temps plutôt ensoleillé sur notre Méditerranée. En fin de semaine prochaine, le flux pourrait plus franchement se continentaliser. Retrouvez ci-dessous l'évolution du contexte atmosphérique durant la semaine à venir. Sur la carte à gauche, il s'agit de la situation attendue pour mardi/mercredi. Sur la carte de droite, il s'agit de la situation prévue pour jeudi/vendredi.

On voit bien qu'en peu de temps, les hautes pressions devraient gagner l'Islande et se diriger ensuite en mer de Norvège. Dans le même temps, les basses pressions Européennes vont se continentaliser, c'est à dire qu'elles vont se déplacer de l'Est vers l'Ouest ou plus clairement, de la Russie vers l'Europe de l'Ouest. Ceci semble objectivement de plus en plus probable. Les incertitudes se situent désormais sur le fait de savoir si le drain froid sera parfaitement centré sur la France (carte de gauche ci-dessous) ou s'il sera plutôt dirigé vers l'Italie (carte de droite ci-dessous).

C'est là-dessus que les modèles divergent. Près de 75% des scénarios voient le drain froid centré sur la France, alors qu'à peine 25% d'entre eux voient le drain froid centre sur l'Italie/Corse. Statistiquement, il est donc probable que nous soyons touchés de plein fouet. Outre l'intensité du froid, cela devrait aussi avoir des conséquences sur le temps sensible. Cette synoptique météorologique n'est pas sans rappeler l'hiver 2010. Il est clair que si la goutte froide traverse la France d'Est en Ouest, tout sera réuni pour qu'une dépression se creuse en Méditerranée avec des risques de chutes de neige "exceptionnellement" tardives. Ce n'est pas une prévision pour le moment, mais une situation que l'on surveiller. 

Si la goutte froide descend sur l'Italie, nous aurons froid, mais le temps sera sec et venté. De façon générale, la période froide à très froide - en rapport aux normes de saison - se confirme dès le 19/20 mars et durant probablement une bonne semaine. Nous devrions avoir des températures sous les normes de saison sur 100% du territoire, durant plusieurs jours, avec des gelées parfois fortes au nord et à l'est, mais non exclues également en Méditerranée et sur le Sud-Ouest.

Des risques de gel noir sont présents, avec concomitance du vent et des températures négatives. Le modèle CFS ci-dessous continue de creuser l'anomalie de températures pour l'après 20 mars, avec des valeurs dignes d'une vague de froid. Il va falloir ces prochains jours affiner la trajectoire exacte du drain froid, pour notamment appréhender un possible épisode neigeux tardif, mais quel que soit la trajectoire, nous aurons de toute façon des températures froides avec des risques de gel. 

Partager sur