Prévisions & Suivi en temps réel

Fortes pluies et orages attendus près du Gard, des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse !

Un épisode méditerranéen est attendu entre la nuit prochaine et demain vendredi. Les départements exposés sont surtout le Gard, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse, ainsi qu'en limite, l'extrême Est de l'Hérault, du côté de Lunel notamment. La configuration météorologique à l'échelle de l'Europe est caractérisée par un système dépressionnaire positionné sur l'Atlantique, se prolongeant jusqu'à l'Espagne.

Cette dépression va piloter un flux de secteur Sud-Ouest en altitude. Au sol, les vents seront orientés au Sud-Est dès ce soir, induisant l'intrusion d'air doux et humide dans toutes les basses-couches de l'atmosphère. Cette situation est classique pour la période de l'année, à la différence qu'elle intervient dans un contexte d'hyper-saturation des sols et des bassins versants. Aussi, la localisation exacte des systèmes orageux reste incertaine.

La dégradation va s'amorcer dès la fin de soirée et nuit à venir. En effet, une convergence des vents va s'établir sur le Gard et l'Est de l'Hérault. Du côté de la Camargue, le vent va basculer au secteur Sud-Est avec des rafales de 40 km/h. Dans l'intérieur des terres, le vent sera au même moment orienté au secteur Nord-Est. Ces vents qui vont buter l'un contre l'autre vont favoriser de fortes ascendances et conséquemment la stationnarité des cellules et des pluies qui vont se développer.

A cela s'ajoute la présence d'une faible instabilité atmosphérique. Les valeurs de MUCAPE - qui servent à quantifier l'instabilité - vont atteindre 300 ou 400 J/kg sur les plaines et littorales. De telles valeurs d'instabilité ne sont pas très importantes, mais devraient suffire à autoriser la genèse d'orages. Dans ce contexte, les averses vont se multiplier ce soir essentiellement sur le Gard et l'Est de l'Hérault. Dès le milieu de nuit, jusqu'au lever du jour, des axes pluvio-orageux étroits mais intenses sont probables, étirés du sud vers le nord.

Vendredi matin, la situation restera figée. L'ensemble du Gard sera concerné par des pluies modérées à soutenues et surtout persistantes. Sur la moitié sud du département, des orages pourront se développer, donnant des pluies temporairement très intenses. Les zones les plus exposées se situent grossièrement entre Lunel, Nîmes et Arles, mais il est difficile d'être catégorique quant à la localisation exacte des plus fortes réflectivités pluvieuses.

Vendredi après-midi, l'incertitude est plus grande. Les modèles à résolution fine voient une fenêtre de 3 ou 4h avec un potentiel très important d'orages stationnaires. Il est possible que ce système orageux soit plutôt étiré de la Crau au Vaucluse, mais là encore cela va se jouer à quelques kilomètres. Si cet orage se développe côté Gard, là où les sols sont saturés, les conséquences pourraient devenir assez inquiétantes. 

De façon générale, les cumuls prévus vont atteindre 40 à 60 mm en plaine, localement 100 à 140 mm en quelques heures. Quelques pointes isolées > 150 mm ne sont pas exclues en cas d'orages stationnaires. Au regard de la saturation des sols et des bassins versants, inutile de rappeler que des phénomènes de ruissellements intenses et/ou le débordement de certains cours d'eau sont malheureusement à redouter. Nous citerons notamment le Vistre, le Rhony, le Vidourle… Listre non exhaustive. Nous pourrons réajuster, en temps réel, le positionnement des axes orageux.

Partager sur