Prévisions & Suivi en temps réel

Fortes chaleurs en perspective : jusqu'à 36 ou 37°C sur le Languedoc

Un épisode de fortes à très fortes chaleurs a débuté sur notre région. Nous sommes actuellement sous l'influence d'un dôme de hautes pressions anticycloniques, avec une masse d'air chaud qui circule à tous les étages de la troposphère. Au niveau 850 hPa (environ 1.500 m d'altitude en équivalence) nous avons ce jour +18°C. C'est significatif, mais loin des +28 à +30°C observés quasiment à la même période l'année dernière.

Conséquence : il a fait jusqu'à 36.5°C hier à Nîmes et 23.7°C au plus "froid" de la nuit sur Perpignan. Que doit-on attendre des prochains jours ? Pour demain mardi, nous restons sous l'influence d'un généreux soleil, avec quelques nuages élevés, sans grande incidence. Mistral et tramontane continueront de souffler assez fortement le matin, avant de faiblir progressivement l'après-midi. Températures similaires à celles observées aujourd'hui. 

Pour mercredi, toujours un grand soleil avec toutefois une différence notable : mistral et tramontane vont nettement faiblir, favorisant l'installation de quelques brises marines en bord de mer. Dans ce contexte, les températures vont prendre un nouveau coup de booster comme en atteste la carte ci-dessus. Il devrait faire jusqu'à 32 à 34°C dans l'intérieur des Pyrénées-Orientales, 34 à 35°C sur l'Aude.

Comme souvent, c'est sur les plaines de l'Hérault et du Gard que la chaleur arrivera à son paroxysme : 35 à 36°C en général, parfois près de 37°C entre l'arrière-pays Montpellierain et Nîmes. Fort gradient vers le bord de mer, où il ne fera guère plus de 28°C à la mi-journée. Pour jeudi, nous surveillons un risque de très fortes chaleurs qui reste toutefois à confirmer. Ci-dessous, voici la projection du modèle ARPEGE : 

En raison d'un soleil persistant et d'une nouvelle convergence des vents (mistral/tramontane en matinée, puis brises marines en journée), une envolée des thermomètres est à envisager. Sur le modèle ARPEGE, certains records mensuels (donc pour un mois de juillet) pourraient être atteints. Strictement parlant, ARPEGE simule des valeurs voisines de 38°C à Carcassonne ou encore dans l'arrière-pays de l'Hérault, jusqu'à 39°C près de Nîmes, d'Alès ou d'Uzès...

Record absolu pour Nîmes en juillet : 38.8°C ! Ce n'est pas encore fait, mais cela montre bien qu'à chaque potentiel de dorsale anticyclonique solide, nous n'avons pas de mal à voir les températures s'envoler. A suivre : les déterministes GFS et CEP voient également un fort coup de chaleur. Nous y reviendrons dès demain. 

Partager sur