Prévisions & Suivi en temps réel

Forte canicule durable sur les régions Méditerranéennes et aggravation de la sécheresse !

La machine est en route : après une journée de samedi plus mitigée et moins brulante, une nouvelle canicule va débuter dès demain après-midi dans l'intérieur du Languedoc, se généralisant à toutes les régions Méditerranéennes la semaine prochaine. De nouveaux records mensuels vont probablement tomber, alors qu'il devient de plus en plus probable que certaines villes de la région connaissent leur mois de juillet le plus chaud depuis le début des relevés météorologiques.

En effet, un système dépressionnaire va s'étirer la semaine prochaine entre l'Islande et les Açores. Sur son flanc Est, de l'Afrique Saharienne jusqu'à l'Allemagne en passant par la France, une dorsale anticyclonique va se soulever, associée à un flux de secteur Sud/Sud-Ouest brulant. Les températures attendues à 850 hPa (l'équivalent d'environ 1.500 m) sont constamment revues à la hausse. Des pointes à +28°C sont possibles près des Pyrénées, alors que les +24°C seront atteints durant plusieurs jours consécutifs sur notre région. C'est plus chaud qu'en août 2003 mais un peu moins chaud qu'en juin 2019.

Demain dimanche, le soleil brillera sur tout le Languedoc et le Roussillon, agrémenté d'un fin voile nuageux. Sous l'effet des brises marines, les thermomètres resteront proches de 30°C en bord de mer. Dans l'intérieur des terres, nous atteindrons déjà fréquemment 33 à 34°C sur l'Aude et l'Hérault et 35 à 37°C sur le Gard. Ces températures sont 3 à 5°C au-dessus des moyennes saisonnières !

Entre lundi et mardi, nous franchirons un nouveau cap dans cet épisode caniculaire. Les minimales vont fortement augmenter, se rapprochant des 21 à 23°C en plaine, 22 à 25°C en bord de mer. Quant aux maximales, ce sera l'envolée des thermomètres dans l'intérieur des terres. Sur l'Aude et l'Hérault, il fera 32°C en bord de mer mais 37 à 38°C dans l'arrière-pays. Sur le Gard, des pointes à 39 ou 40°C, rarement 41°C sont attendues. Nous attendons 35°C à Mende, seulement 33°C vers Perpignan. 

Entre mercredi et vendredi, la canicule régressera progressivement vers le sud et l'est de la France. Il faut s'attendre logiquement à une nouvelle hausse du mercure sur nos contrées, avec des minimales de 23 à 25°C en plaine et des maximales atteignant fréquemment 32 à 34°C en bord de mer, 36 à 38°C dans l'intérieur du Roussillon, 38 à 40°C dans l'intérieur du Languedoc. Des pointes à 41°C sont probables sur le haut Gard et la vallée du Rhône, cela pendant plusieurs jours.

Le week-end prochain devrait rester caniculaire sur notre région, avec des températures du même ordre de grandeur. Plus grave encore, les orages qui vont éclater sur une bonne partie du pays ont malheureusement de bonnes probabilités de nous épargner ou alors de rester très localisés. Conséquence immédiate : la sécheresse superficielle des sols va nettement s'aggraver. Nous devrions terminer juillet sous le signe des très fortes chaleurs !

Partager sur