Prévisions & Suivi en temps réel

Faible épisode cévenol neigeux ce jeudi !

Après une période exceptionnellement douce, il était temps de revenir enfin à une météo de saison. Ces températures plus que printanières nous ont rapidement fait oublier que nous étions que début mars et que le froid n'était pas loin derrière nous. La baisse des températures sera parfois marquée et nous reviendrons proche des normes voire même temporairement et localement en-dessous. Le contraste pourrait bien en surprendre plus d'un. Ci-dessous, nous allons vous détailler ce que nous pouvons attendre durant la semaine notamment jeudi où une perturbation devrait nous concerner.

Alors que les régions méditerranéenne étaient protégées par les hautes pressions, un vaste système dépressionnaire devrait se former sur l'Atlantique pour venir s'approcher du pays. Cette fois-ci, nous n'y échapperons pas. Accompagnée d'air froid en altitude, la dépression soulèvera un flux marin doux et humide. Cette confrontation génèrera une dégradation pluvieuse ou neigeuse selon les secteurs.

Source : Pivotal Weather

Le vent marin devrait s'accélérer dès mercredi. L'humidité s'amplifiera avec des entrées maritimes de plus en plus nombreuses et épaisses. Les premières pluies sont donc attendues entre Hérault, Gard et Lozère, plus particulièrement près des Cévennes. C'est surtout la journée de jeudi qui s'annonce agitée. Pluies et même orages localement ou neige sur les hauteurs, le changement sera net en comparaison de ce que nous avons vécu ces dernières semaines mais au final rien d'exceptionnel pour un début de mois de mars.

Les cumuls de pluie les plus importants sont attendus près des Cévennes. Les précipitations seront souvent bloquées contre les reliefs. Les intensités seront généralement faibles à modérées avec un passage brièvement plus actif jeudi. Sur l'ensemble de l'épisode, nous pouvons attendre 60 à 80 mm. Sur les plaines, les pluies seront plus irrégulières. Les cumuls seront hétérogènes de 5 à 30 mm en se rapprochant des reliefs. On notera un caractère orageux incertain et mal dessiné mais qui pourrait jouer sur cette estimation des cumuls.

Le contraste thermique entre l'air doux remontant de mer et l'air relativement frais ou froid en altitude pourrait permettre aux pluies de prendre un caractère orageux. L'instabilité de la masse d'air devrait rester faible limitant la sévérité orageuse. Toutefois, des coups de tonnerre pourront se mêler aux précipitations jeudi au plus fort de la dégradation. Dans le même temps, l'air froid gagnera l'Aveyron et la Lozère. La pluie laissera la place à la neige sur nos reliefs avec une limite pluie-neige qui devrait se situer au-dessus de 1200 mètres.

Quelques incertitudes persistent sur cette limite pluie-neige. En effet, outre la présence de l'air froid, d'autres critères viendront influencer l'altitude de la limite pluie-neige et notamment l'intensité des précipitations. Lors de précipitations plus compactes, l’isothermie pourrait favoriser une baisse temporaire de la neige. Au contraire, un vent marin trop puissant amenant de l'air doux ferait remonter la neige. Au final, les plus hauts reliefs Lozériens peuvent tout de même espérer 5 à 10 cm, localement plus sur les sommets de l'Aubrac et du Mont-Lozère. 

Partager sur