Prévisions & Suivi en temps réel

Évolution des prévisions pour cette fin mars : coup de froid ou non ?

Les prévisions pour la fin mars demeurent toujours aussi incertaines, en lien avec une goutte froide qui va transiter d'Est en Ouest au travers de l'Europe. Tout d'abord, intéressons-nous à cette fin de semaine. Nous restons pour le moment sous l'influence des hautes pressions anticycloniques positionnées entre l'Espagne et la Méditerranée. Dans ce contexte, pour demain vendredi, nous aurons encore quelques phénomènes de nuages bas aux premières heures de la matinée sur les plaines littorales.

Très rapidement, ces nuages bas vont se dissiper et c'est le soleil qui va prendre le dessus dès le milieu de matinée pour le restant de la journée. En bref, une nouvelle journée bien agréable d'un point de vue météorologique. Les températures minimales resteront assez fraîches, en raison de la nuit dégagée, notamment dans l'intérieur des terres où 1 à 3°C sont attendus (Aude, Hérault et Gard essentiellement) dans les zones habituellement exposées.

Pour samedi, des nuages bas un peu plus tenaces pourraient envahir les Pyrénées-Orientales, l'Aude et l'Ouest Hérault, alors que le soleil resterait plus généreux de l'Est Hérault à la Lozère, en passant par le Gard et la vallée du Rhône. Baisse des températures maximales sous les nuages, avec 13 à 15°C, mais grande douceur là où le soleil brille : 18 à 20°C en plaine !

Pour dimanche, la journée devrait être bien ensoleillée. On note toutefois l'arrivée en fin d'après-midi de nuages venus du nord, pouvant donner quelques averses près de la Lozère et de la vallée du Rhône (à confirmer toutefois). En journée, les températures resteront agréables pour une fin mars avec bien souvent 18 à 20°C en plaine, localement 21 ou 22°C en se rapprochant du Gard et de la vallée du Rhône. 

Pour la semaine prochaine, les prévisions évoluent encore quant au devenir de la goutte froide Européenne. A horizon 26/27 mars, nous avons le modèle CEP (ci-dessous à gauche) qui voit la goutte froide glisser entre l'Allemagne et l'Italie, où le froid serait assez marqué. La France serait concernée par un simple rafraîchissement. Sur le modèle GFS (ci-dessous à droite), la goutte froide serait dirigée vers l'Italie et la Suisse, avec là aussi une propagation très relative vers la France.

De façon concrète, il apparaît que l'Italie devrait être la plus concernée par ce coup de froid tardif, avec là-bas des gelées et de la neige à très basse altitude. Nous misons sur une propagation faible à modérée de cet air froid vers la France, dont les régions Méditerranéennes, mais le risque de gel serait clairement plus limité notamment grâce à une nébulosité présente près de notre région ainsi qu'au regard du vent d'Est/Nord-Est. 

Partager sur