Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode pluvieux sous surveillance en milieu de semaine prochaine

Les prévisions météorologiques vont être à surveiller avec attention la semaine prochaine. Nous connaissons actuellement une circulation atmosphérique dominée par un flux d'Ouest plus ou moins ondulant mais surtout très dynamique. Cela veut dire que les dépressions venues de l'Atlantique s'enchaînent les unes après les autres, tout en favorisant une alternance de périodes fraîches/douces, temporairement très ventées, et encore assez humides.

Le week-end à venir s'annonce assez calme, malgré des vents demeurant forts sur le Roussillon et l'Aude notamment. Entre mardi et mercredi prochain, nous allons surveiller l'arrivée d'un vaste talweg dépressionnaire entre le golfe de Gascogne et l'Espagne, qui viendra s'isoler ensuite en goutte froide près de la Méditerranée. En bref, un épisode de pluies copieuses est à envisager entre mardi et mercredi

Dans cette configuration, le flux va pivoter au secteur sud, avec la mise en place de vents marins dès lundi après-midi sur le Languedoc et les Cévennes. Les nuages bas vont gagner l'Aude, l'Hérault, les Cévennes et l'Ouest du Gard, avec les premières petites pluies sur les contreforts entre l'Aigoual et le Mont-Lozère. Mardi, le flux marin va s'accentuer avec des rafales de 40 à 60 km/h en plaine, 80 à 100 km/h sur les reliefs.

Les pluies vont progressivement se renforcer sur les Cévennes, tout en gagnant l'Hérault et l'Ouest du Gard. Elles pourraient devenir assez intenses près des Cévennes. La journée de mercredi pourrait être la plus agitée, avec probablement des pluies peu mobiles et copieuses sur les Cévennes ainsi que dans l'intérieur du Languedoc. Un doute subsiste sur l'emplacement de la zone la plus pluvieuse. A affiner dans les jours qui viennent. Certains scénarios sont plus tournés vers la Provence. 

Comme souvent lorsque le flux est orienté au sud, ce sont les Cévennes qui semblent les plus exposées aux "forts cumuls". Nous tenons à vous rassurer : cette situation ne semble pas présenter de sévérité particulière, avec des crues s'annonçant modérées en général. L'absence d'instabilité atmosphérique va limiter le potentiel orageux. Néanmoins, des lames d'eau assez significatives sont envisagées par la plupart des modèles en 36h.

Sur le scénario de CEP (centre Européen) dont nous vous présentons la carte brute ci-dessous, de vastes zones à plus de 100 mm seraient probables entre l'arrière-pays du Languedoc et les Cévennes. Des pointes à 150 ou plus de 200 mm sont probables sur le Mont-Aigoual, le Mont-Lozère et le Tanargue. En plaine, les cumuls seront plus modestes, avec comme souvent une importante différence entre le bord de mer et l'intérieur des terres. 

Partager sur