Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode Méditerranéen : risque de fortes pluies et d'orages ce week-end !

Le premier épisode méditerranéen se confirme pour ce week-end sur les régions Méditerranéennes Françaises. Un système dépressionnaire va s'étirer entre le Groenland et le proche Atlantique, sous la forme d'un talweg (axe de basses pressions étiré en forme de "V"). Dans le même temps, une méso-dépression va se constituer dans le golfe du Lion. Dans ce contexte, un flux de secteur sud-ouest va se mettre en place en altitude dès samedi sur le Languedoc.

Au sol, la méso-dépression qui va se constituer près des Baléares va piloter un flux de secteur Sud-Est avec un violent vent marin dans le golfe du Lion. Cette conjoncture météorologique est propice au développement d'une forte instabilité atmosphérique, notamment sur le Languedoc où nous allons surveiller la mise en place d'un éventuel épisode méditerranéen assez intense entre samedi soir, dimanche et lundi matin. 

Le temps va se dégrader dès samedi matin, avec de nombreux nuages bas sur les plaines du Roussillon et du Languedoc. Des pluies vont s'installer progressivement entre les Corbières, le Minervois, l'Espinouse et les plaines intérieures de l'Hérault. Une composante orageuse sera d'ores et déjà à surveiller. Samedi après-midi, un jet de basses-couches va se mettre en place dans le golfe du Lion, avec des rafales de 80 km/h.

Conséquemment, la masse d'air va se doter d'un important contenu en eau précipitable et d'une instabilité atmosphérique croissante. Durant ce timing, les pluies vont se concentrer près des Cévennes, avec un caractère orageux probables. Le département de l'Hérault est particulièrement visé. Entre la nuit de samedi à dimanche et la journée de dimanche, la situation va être à surveiller avec grande attention. 

Dimanche, plusieurs forçages atmosphériques vont circuler entre l'Aude, l'Hérault, le Gard et les Cévennes. Cette forte dynamique sera présente aussi bien en basses-couches qu'en altitude, tout en étant phasée à une instabilité atmosphérique assez importante. Dans ce contexte, nous redoutons de façon assez explicite la formation d'un axe orageux intense quelque part sur la région, avec des cumuls très importants sur de petites zones (potentiellement 200 mm/12h).

A cette échéance, il est difficile de localiser précisément cette poche de très gros cumuls. Nous retiendrons simplement que les plaines semblent plus exposées que les reliefs, tout comme le département de l'Hérault qui sera au carrefour des forçages et de l'instabilité atmosphérique. Néanmoins, l'attention et la surveillance sont de mise sur les départements voisines de l'Aude et du Gard. Scénario qui sera rapidement affiné ! 

Partager sur