Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode méditerranéen : jusqu'à 200 mm sur l'Hérault !

Nous sommes bien fin février et non fin novembre. On pourrait presque y croire avec ces journées douces mais souvent humides, dominées par les entrées maritimes sur une bonne partie de la région. C'est devenu une habitude mais ce flux de Sud remarquablement doux n'est pas ce qu'il y a de plus normal pour une fin d'hiver. La hausse des températures est bien plus timide sur notre région que sur le reste de la France où le thermomètre dépasse les 20°C à l'ombre. La pluie est déjà tombée aujourd'hui mais c'est surtout à partir de la nuit prochaine et demain qu'un épisode pluvieux conséquent est attendu. Toute la région pourra être concernée par la pluie mais les plus forts cumuls devraient se concentrer sur l'Hérault.

En effet, une dépression circule sur l'Espagne. Elle génère un puissant flux de Sud à l'avant. Ce dernier sera également responsable d'une remontée de sable une nouvelle fois importante sur l'ensemble du pays. A l'arrière de cette dépression de l'air plus frais est présent tandis que la douceur humide est drainée à l'avant. Nous sommes au carrefour de ce conflit de masse d'air entre l'air doux méditerranéen et l'air plus frais qui s'infiltre sur le proche Atlantique. Une situation tout à fait classique que nous retrouvons habituellement en automne.

Carte : Tropicaltidbits

Dès la nuit prochaine et tout au long de la journée de demain, les pluies vont remonter de mer pour concerner une large partie de la région. Elles seront plus durables et fortes sur l'Hérault, notamment les hauts-cantons et reliefs du département entre l'Espinouse, le Larzac et jusqu'au Cévennes. Eu égard de la saison, d'une mer fraiche, d'une instabilité encore très faible en cette période voire absente, le risque orageux demeure marginal. On ne peut exclure quelques coups de tonnerre isolés mais l'aspect orageux demeurera très faible. Pour autant, les intensités pluviométrique pourront être conséquentes, surtout sur l'Hérault avec parfois 10 à 20 mm/h.

Sur la journée de lundi (en 24h donc), nous pouvons attendre 150 à 200 mm sur le piémont Héraultais, pourquoi pas un peu plus localement notamment aux alentours d'Olargues. Les cumuls seront plus modérés bien que nous attendons 30 à 50 mm entre Aude et Pyrénées-Orientales, jusqu'à 100 mm sur la frontière Espagnole. Les cumuls seront moindres sur les plaines littorales de l'Hérault mais également sur le Gard globalement à l'écart, excepté les Cévennes où l'on pourra dépasser les 100 mm.

Carte : Météociel

Ces pluies faibliront en soirée et nuit suivante. On retrouvera quelques pluies faibles mardi matin mais l'amélioration se dessinera lentement puis le temps s'assèchera plus franchement l'après-midi. Au final, cet épisode s'annonce important pour la saison. Des cumuls de 200 mm en 24h restent notables pour une fin d'hiver. Il faudra surveiller la réaction des cours d'eau, surtout ceux situés dans l'arrière-pays Héraultais comme la Mare, le Jaur, tous deux affluents de l'Orb qui est à surveiller également. A priori, l'absence d'orages limitera les lames d'eau horaires ou tri-horaires capables de générer des inondations mais l'accumulation de pluie en 24h nous amène à rester prudents.

Des crues modérées sont attendues avec pourquoi pas quelques débordements localisés mais a priori non dommageables. Cet événement serait assez ordinaire en plein mois de septembre mais il est plus notable qu'il intervienne au mois de février. Cette pluie est la bienvenue en espérant aucun dégât. Faut-il le rappeler car malgré cette humditié ambiante et ces jours faiblement pluvieux, le déficité pluviométrique est parfois important dans notre région. La bruine sous les entrées maritimes ne peut combler ce déficit. Illustration avec la carte d'anomalie de précipitations sur la France avant cet épisode pluvieux (source : Météo-France) :

Partager sur