Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode méditerranéen envisagé le week-end prochain : nos premières informations

Nous venons de connaître une journée assez peu passionnante avec de nombreux nuages bas en basses-couches et de la bruine par endroits. Pour la semaine à venir, nous attendons un temps assez calme mais toujours peu passionnant. En effet, les nuages resteront nombreux demain mardi, avec même quelques averses passagères qui vont donner des cumuls de 0 à 5 mm sur nos plaines, parfois un peu plus en montagne. 

Entre mercredi et vendredi, nous devrions assister à une hausse relative des pressions atmosphériques. Dans ce contexte, nos services entrevoient le retour de conditions ensoleillées, aussi bien en bord de mer qu'en plaines ou en montagne. Pour le week-end prochain, nous allons avoir un changement de synoptique météorologique. En effet, une goutte froide dépressionnaire va se décrocher entre la Scandinavie et le Portugal (pour ce mercredi, voir carte ci-dessous à gauche)

Dans un premier temps, cette goutte froide sera trop éloignée pour nous affecter, d'où le fait de miser sur une période ensoleillée pendant 48/72h. Pour le week-end prochain, voir carte ci-dessus à droite, nous aurons une reprise de l'activité dépressionnaire sur l'Atlantique qui va être à surveiller de près. Selon son positionnement, elle pourrait être à l'origine d'un épisode méditerranéen quelque part entre la Catalogne et notre région (à définir ultérieurement !). 

Nous surveillons comme souvent les deux modèles déterministes principaux : GFS (centre Américain) et ECMWF/CEP (centre Européen). Ci-dessous, on constate que le modèle CEP est nettement moins dépressionnaire que GFS, en comparaison aux cartes précédentes. Ceci irait dans le sens d'une dégradation plus focalisée sur l'Espagne et le Roussillon (zone des Pyrénées-Orientales). Il ne s'agit là encore que de suppositions, car l'échéance reste lointaine

GFS est lui beaucoup plus pluvieux sur notre région, en raison d'une dépression plus proche. Concernant le modèle CFS saisonnier, qui fait ressortir les anomalies de précipitations, retrouvez ci-dessous sa dernière modélisation. Une forte anomalie de précipitations ressort sur l'Espagne pour cette première décade de novembre, puis la zone humide remonte ensuite vers le Roussillon et dans une moindre mesure le Languedoc

Ceci va dans le sens de la mise en place d'un temps agité à compter du week-end prochain/début de semaine suivante. Scénario à affiner dans les prochains jours, mais nous misons clairement sur un maximum d'agitation entre la Catalogne et les Pyrénées-Orientales, ce qui est classique en cette saison. 

Partager sur