Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode cévenol : jusqu'à 250/300 mm attendus d'ici samedi

Les dernières modélisations confirment le potentiel précédemment évoqué : un épisode cévenol assez marqué (sans être exceptionnel) est envisageable entre jeudi et samedi, avec un paroxysme d'intensité du vendredi après-midi au samedi matin. Les cumuls de pluie associés sont revus à la hausse par rapport à nos précédents articles, tout comme l'étendue des précipitations. On fait le point !

Synoptiquement, le contexte météorologique va être caractérisé par le prolongement d'un axe de bas-géopotentiels et de basses pressions du Groenland vers l'Espagne. Sur cette trajectoire, un flux de nord-ouest assez frais va dominer. Dans le même temps, une petite dépression va se constituer en mer Méditerranée (nommée "D" sur la carte ci-dessous). Elle va piloter assez durablement un flux de secteur sud-est dans les basses-couches de l'atmosphère, avec advections d'air doux et humide. 

Le temps va se dégrader ce jeudi, avec l'arrivée de nombreux nuages bas sur l'Hérault, le Gard et les Cévennes. Des précipitations assez régulières vont affecter l'Est de l'Hérault et une bonne partie du Gard (vallée du Rhône moins exposée). Sur les Cévennes, elles seront plus soutenues, notamment de l'Aigoual au Mont-Lozère. Durant cette première salve, des cumuls de 10 à 30 mm sont possibles de part et d'autre du Vidourle (limite 30/34) et 30 à 50 mm sur les Cévennes.

Avec un isotherme 0°C voisin de 1500 m, la neige ne concernera que les plus hauts sommets au-dessus de 1300 m environ (Aigoual/Mont-Lozère). Vendredi, une salve plus intense et plus durable est attendue. En effet, le vent marin va s'accentuer (secteur Sud-Est) avec des rafales atteignant souvent 60 à 70 km/h, aussi bien en plaine qu'en altitude. Dès lors, des averses vont circuler vendredi matin sur les plaines, alors que des pluies soutenues et régulières se produiront en Cévennes. Il continuera de neige uniquement sur les plus hauts sommets, sans véritable cumul en-dessous de 1400/1500 m au moins.

Entre vendredi après-midi, soir et durant la nuit suivante, plusieurs forçages atmosphériques vont se succéder aussi bien en basses-couches qu'en altitude. La masse d'air ne sera que faiblement instable (valeurs de MUCAPE voisines de 200/300 J/kg). Des pluies intenses, très ponctuellement orageuses et surtout durables sont attendues sur toutes les Cévennes, avec un maximum d'intensité près de l'Aigoual et du Mont-Lozère où il pourrait tomber 150 à 200 mm supplémentaires en 12h environ ! 

Les pluies vont également s'intensifier en plaine, avec pourquoi pas quelques orages noyés dans la masse. Des cumuls de 40 à 60 mm, localement plus de 80 mm, sont envisageables entre l'Est de l'Hérault et l'intérieur du Gard. Ces valeurs sont approximatives et mériteront d'être encore affinées. Au total, sur les 72h, des pointes à 300 mm sont largement probables sur les Cévennes Gardoises et Lozériennes ce qui en soit n'est pas exceptionnel. Cela dit, des réactions hydrologiques assez marquées sont à attendre sur nos cours d'eau cévenols, sans parler de débordement dommageable à cette heure

Il est important de souligner que le département du Var pourrait lui aussi connaître de fortes pluies, avec éventuellement des accumulations de 100 à 150 mm en plaine. Sur ce département, le risque orageux s'annonce plus significatif, ce qui méritera une attention particulière en raison d'un risque plus marqué de ruissellements/inondations. 

Partager sur