Prévisions & Suivi en temps réel

Entre fortes chaleurs et risque d'orages : quelle météo la semaine prochaine ?

Un épisode de fortes chaleurs - et de canicule - débute en France. Cet épisode sera assez bref et certainement suivi d'orages localisés mais possiblement forts ! Au travers de cet article, nous allons essayer de vous indiquer quelles-seront les zones touchées par les orages (1) mais également par les fortes chaleurs (2). Détails ci-dessous. Pour le week-end à venir, la France sera protégée par un solide anticyclone qui va s'étirer du Maroc vers le Benelux.

Quant à la semaine prochaine, voir carte ci-dessous à droite, nous surveillerons la formation d'un petit talweg dépressionnaire près du golfe de Gascogne. Ce dernier va probablement engendrer un flux de sud-ouest cyclonique, avec conséquemment un risque d'orages forts sur la France. Nos régions Méditerranéennes pourraient être relativement épargnées, mais cela reste incertain. 

Pour demain samedi, quelques nuages bas sont attendus en matinée près des basses plaines littorales. En cours d'après-midi, temps devenant mitigé surtout entre le Roussillon, l'Aude et l'Ouest Hérault (nuages élevés assez épais et instables). Températures très chaudes avec 28°C à Sète, 31°C à Narbonne, Béziers et Montpellier, 32°C à Perpignan, 34°C à Lodève, 35°C à Nîmes, 36°C à Avignon. Quelques pointes à 37/38°C sont attendues en Haut-Gard ou près des Corbières.

Pour dimanche, encore quelques nuages bas matinaux près du bord de mer, sinon c'est le soleil qui s'impose, agrémenté d'un fin voile nuageux. Temps plus lourd l'après-midi près des reliefs, avec apparition des premières averses localisées. Quant aux températures, nous attendons des maximales encore très chaudes : seulement 30°C vers le bord de mer, mais bien souvent 36 à 38°C dans l'arrière-pays du haut Languedoc et de l'Aude, comme en atteste la carte ci-dessous. 

Quant à la semaine prochaine, en lien avec la mise en place d'une petite dépression sur le proche Atlantique et d'un flux de sud-ouest cyclonique, une forte instabilité atmosphérique va se développer sur notre pays. Ci-dessous, le modèle GFS simule des valeurs de MUCAPE voisines de 1000 à 2000 J/kg sur notre territoire, parfois près de 3000 J/kg. Fait atypique : cette forte instabilité pourrait persister durablement, ce qui laisse craindre des orages nombreux à l'échelle du pays.

Au premier regard, les régions Méditerranéennes pourraient - globalement - rester en marge de l'activité orageuse principale. Toutefois, compte tenu de la proximité de cette dépression et de son caractère durable, nous devrons rester prudents car si l'activité orageuse déborde, elle sera en capacité d'être forte ! Nous aurons toujours des températures élevées, mais non exceptionnelles. 

Partager sur