Prévisions & Suivi en temps réel

Douceur remarquable ces prochains jours : vers des records ?

Nous sommes bien loin des tendances émises en début de mois. C'est assez incroyable de la facilité avec laquelle les températures s'envolent à la moindre dorsale anticyclonique. Dans cette situation, la douceur est logique mais nous allons potentiellement frôler ou dépasser les records de douceur alors que l'hiver semblait s'être bien installé. Le changement est donc rapide et radical. La douceur a commencé à s'inviter sur notre région ce mardi notamment sur une large moitié Ouest là où la tramontane soufflait, apportant la douceur. Le ressenti était moins net sur le Gard bien que là aussi, les températures étaient en hausse.

Les Pyrénées-Orientales est un département connu pour ces pics de douceur en plein hiver. En effet, il n'est pas rare d'avoir du vent avec un foehn qui vien faire grimper les températures. Cela se traduit par un record de 26,7°C du 29 décembre 1925. Cela démontre que la douceur était aussi arrivée dans le passé. La grande différence est que ces pics de douceur étaient au milieu d'hivers froids. Les records de douceur sont moins élevés sur le reste de la région. On notera un 19,6°C à Béziers-Vias mais dont l'archive débute seulement en 2001, un 21,6°C à Montpellier-Fréjorgues ou encore 20,6°C à Nîmes-Courbessac.

Carte : Tropicaltidbits

Ci-dessus, il s'agit de l'anomalie de températures à 850 hPa soit environ 1500 mètres d'altitude. On voit bien la puissante anomalie sur la France allant même jusqu'à +12 ou +14 degrés. La douceur sera donc généralisée au pays aussi bien sur les plaines que sur les reliefs où le manteau neigeux va considérablement se réduire. Par exemple sur les Pyrénées, l'ISO 0 où autrement dit l'altitude à laquelle la température passe sous les 0°C devrait monter jusqu'à plus de 4000 mètres. En plein hiver, il devrait dégeler sur toute la chaine Pyrénéenne jusque sur les plus hauts sommets. Cela pourrait être le cas sur une partie des Alpes, notamment les Alpes du Sud.

Plusieurs paramètres vont être importants concernant de possibles records dans notre région. L'ensoleillement en premier mais aussi et surtout le vent. Son intensité et son orientation détermineront la douceur. Il faudra un vent de terre pas trop puissant pour permettre aux températures de s'envoler. Ci-dessous, voici les maximales attendus ce jeudi sur la région. Il faut tenir compte que les modèles ont tendance à sous estimer la douceur.

Cartes : Meteologix

Les stations dont le record est autour de 20°C sont donc à surveiller ces prochains jours jusqu'à ce week-end. Des records sont tout à fait possibles sur notre région mais ils le sont également sur le reste du pays. Cette épisode de douceur pourrait bien être remarquable. L'indicateur thermique national pourrait donc atteindre aussi des records. Cette douceur devrait progressivement s'atténuer dès les premiers jours de 2022. La suite sera à affiner d'ici là.

Partager sur