Prévisions & Suivi en temps réel

Deux pics de très fortes chaleurs : records mensuels menacés localement !

Une partie sud de la France s'apprête à connaître un épisode de fortes chaleurs caniculaires qui a déjà débuté hier dans le sud-ouest et qui, sur nos régions Méditerranéennes, se traduira par deux pics successifs. Dès demain, la dorsale anticyclonique, accompagnée d'une masse d'air subsaharienne, va remonter d'Afrique en direction de la France. Elle va advecter de l'air remarquablement chaud, avec près de 25°C à 850 hPa (environ 1500 m d'altitude en équivalence) pendant 48h environ.

De telles valeurs ne sont pas anodines et vont favoriser un coup de chaleur marqué. Un premier pic est attendu demain mercredi surtout entre le nord de l'Aude, l'Hérault, le Gard, le sud de l'Ardèche ainsi qu'en Provence. Sur ces zones, nous attendons fréquemment 36 à 38°C sous abri normalisé. C'est sur le Gard qu'il pourrait faire le plus chaud, avec 38/39°C près de Nîmes. En près de 100 ans de relevés météorologiques, le record absolu de chaleur pour un mois de juillet est de 38.8°C à Nîmes. Il pourrait être approché, ou même tomber... à voir demain. 

Pour jeudi, le ciel restera bien dégagé mais les brises marines seront plus marquées, apportant de l'air "plus tempéré" par la mer Méditerranée. Dans ce contexte, les maximales vont baisser entre 27 et 29°C en bord de mer, puis 30 à 33°C sur les plaines du Roussillon, jusqu'à 35°C dans l'arrière-pays de l'Hérault. Toujours plus chaud près du Gard, avec 37°C sur le nord du département.

Nouvelle hausse des thermomètres entre vendredi et surtout samedi (voir cartes ci-dessous). Pour vendredi, nous aurons encore de bonnes brises marines qui vont apporter un fort gradient thermique entre le bord de mer et l'arrière-pays (de 30°C en bord de mer à près de 38/39°C dans l'arrière-pays du Languedoc). Pour samedi, la situation s'annonce assez remarquable bien qu'observée depuis 3 ans...  

Une masse d'air océanique va apporter une baisse de 10 à 15°C des températures sur tout l'Ouest de la France. Cette situation est connue pour favoriser le retour d'un vent de terre (mistral) près du Languedoc. Un effet de foehn est envisagé en aval des Cévennes, sur les plaines de l'Hérault, du Gard ou encore entre le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.

Nous pourrions atteindre 40°C sur ces zones, peut-être 41°C localement. Ainsi, certains records mensuels (d'août) sont exposés...  CEP confirme cette tendance, voir ci-dessous : 

Partager sur