Prévisions & Suivi en temps réel

Dégradations possibles cette semaine : peut-on espérer de la pluie et des orages ?

L'épisode caniculaire est désormais terminé en France, bien que la chaleur soit encore présente entre les régions Méditerranéennes et le nord-est du pays. Synoptiquement, nous sommes sous l'influence d'une goutte froide située entre le Portugal et le golfe de Gascogne. Cette dernière pilote un flux de sud assez dynamique sur la France, instable à l'Ouest mais toujours aussi sec sur les régions Méditerranéennes. L'air est tout de même moins chaud, avec des maximales nettement plus ordinaires (voisines de 30/33°C dans l'intérieur des terres).

La sécheresse est aussi bien installée. Nous avons besoin d'eau. Les derniers scénarios laissent un espoir pour la semaine à venir ! Nous pourrions ENFIN avoir une dégradation sur nos contrées. En effet, la goutte froide devrait légèrement se rapprocher en milieu de semaine, avec une zone dépressionnaire gagnant le bassin méditerranéen occidental : 

Pour demain lundi, des nuages bas vont se former entre l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Ces nuages bas pourront gagner en "profondeur" en cours d'après-midi, avec un risque localisé d'averses orageuses sur ces secteurs. Cela va rester très localisé, mais le risque est présent aussi bien en bord de mer que sur les plaines ou l'arrière-pays. Ailleurs, entre le Gard et la Lozère, le soleil va tenir malgré des nuages élevés (voile) dans l'après-midi et le soir.

Pour mardi, nous aurons un peu la même situation. Le temps est assez lourd, mitigé de l'Hérault aux PO, alors que le soleil se montre plus généreux du Gard à la Lozère. Une averse ponctuelle n'est pas exclue. Durant ces deux journées, les brises marines sont généralisées. Elles apportent un air plus tempéré que ce que l'on vient de connaître. Les maximales vont atteindre 26/28°C sur le Roussillon et l'Ouest du Languedoc, sinon jusqu'à 32/33°C près du Gard, comme en atteste la modélisation ci-dessous. 

Pour mercredi, les prévisions sont plus incertaines. La goutte froide devrait se rapprocher, dédoublée sur son flanc Est d'une méso-dépression se situant près des Baléares. Dans ce contexte, les nuages devraient remonter de Méditerranée et donner un ressenti bien plus instable. Les modèles hésitent encore sur l'ampleur de la dégradation. ARPEGE voit des pluies et des orages généralisés, donnant souvent 10 à 20 mm en plaine et plus de 30 mm sur les reliefs. Le modèle GFS est quasiment sec sur les plaines.

Quant au modèle CEP, c'est un entre deux avec certes des précipitations mais des cumuls plus faibles de 2 à 5 mm en général. Scénario à affiner d'ici demain. Il est à noter que la probabilité de pluies et d'orages restera présente jusqu'en fin de semaine. Scénario à affiner prochainement.

Partager sur