Prévisions & Suivi en temps réel

Dégradation pluvio-orageuse en fin de semaine avec plus de 100 mm sur les Cévennes !

La dégradation du temps ces prochains jours fait de moins en moins de doutes. Bien entendu, tout le monde ne sera pas touché en même temps avec la même intensité mais un bon arrosage est probable. Sans être exceptionnel, ces pluies sont tout de même plus rares en juin dans notre climat Méditerranéen plutôt habitué aux premières grosses chaleurs et même le début de la sécheresse. Il est certain qu'une grande partie de la nature profite largement de ce temps humide même si quelques arbres fruitiers préfèrent un temps plus sec.

Revenons à ce qui nous attend pour la fin de la semaine. Comme expliqué précédemment, une dépression va glisser de la Bretagne vers le Golfe de Gascogne. Elle sera dynamique et le vent marin devrait se renforcer entre jeudi et samedi.

Carte : Météociel

Ce puissant vent marin aura un rôle important dans la répartition des pluies. Cette situation est assez proche de ce que nous connaissons plus communément en automne. La dégradation attendue aura une composante cévenole. En effet, le vent de Sud-Est poussera les pluies de la mer vers les reliefs où elles iront se bloquer. Cette première phase essentiellement cévenole est attendue entre jeudi et vendredi. Les pluies seront plus rares sur les plaines et littoraux tandis que les précipitations s'accumuleront sur les reliefs.

C'est encore incertain mais nous pouvons nous attendre à un passage pluvio-orageux samedi mettant fin à cette dégradation. Les scénarios divergent encore sur ce point mais le vent marin pourrait légèrement faiblir et une anomalie devrait traverser notre région d'Ouest en Est.

Carte : Météociel

Ainsi, entre jeudi et samedi, les cumuls pourront atteindre les 100 mm sur les reliefs cévenols. Cela restera sans conséquence pour ces secteurs habitués à recevoir bien plus d'eau mais cela reste notable pour la saison. Les cumuls seront plus faibles et hétérogènes sur les plaines car les plages pluvieuses seront plus restreintes. Le département le plus concerné devrait être l'Hérault puis l'Ouest du Gard. Le Roussillon pourra connaitre des pluies ou averses mais les cumuls s'annoncent plus faibles. Sur les plaines du Languedoc donc, nous pouvons attendre 10 à 30 mm, peut-être 40 à 50 mm en se rapprochant du piémont.

Rappelons que ces cumuls s'étireront sur plusieurs jours et certains secteurs pourront avoir moins que ce qui est annoncé mais de manière générale, il faut s'attendre à une fin de semaine perturbée. Nous terminerons cet article par une tendance qui reste à prendre avec des pincettes. La dépression responsable de ce mauvais temps pourrait se décaler vers l'Atlantique. En s'éloignant, le flux de Sud sera plus anticyclonique et pourrait devenir plus chaud. Ainsi, une hausse des températures est bien probable à l'arrière de ce temps perturbé. Cela reste à confirmer.

Partager sur