Prévisions & Suivi en temps réel

Dégradation pluvio-orageuse demain mercredi

Une goutte froide peu dynamique est actuellement située près des Baléares. Cette dernière va remonter vers le golfe du lion demain mercredi. Ainsi, un flux de secteur sud chargé en humidité et chaleur latente va concerner toute notre région durant une douzaine d'heures environ. Dès lors, nous attendons de nombreux passages nuageux dès la matinée, avec d'ores et déjà des averses parfois orageuses entre les Pyrénées-Orientales, l'Aude et l'Hérault.

Ces averses vont se former au sein d'un flux bien mou, ce qui pourra favoriser isolément une faible mobilité et conséquemment de fortes pluies temporairement. Rien de préoccupant toutefois ! Vers la mi-journée et surtout durant l'après-midi, les averses orageuses devraient gagner plus franchement l'Est Hérault et le Gard, jusqu'alors relativement épargnés, avec là-aussi une faible mobilité par moments. 

Cette activité pluvio-orageuse va rester relativement localisée : certaines communes ne seront pas concernées alors que d'autres pourront avoir un arrosage de 2 à 5 mm en général, ponctuellement 20 à 30 mm sous une cellule plus marquée, plutôt vers les Pyrénées-Orientales ou dans l'intérieur de l'Aude et de l'Hérault. Côté Gard, nous attendons des cumuls très faibles en général bien qu'une cellule puisse donner 10 mm localement.

Quelques averses vont déborder en sud lozère, donnant des cumuls insignifiants en général. Un arrosage de 5 à 10 mm est envisagé près du Mont-Lozère. Sur le modèle ARPEGE ci-dessous, on voit également la perturbation attendue pour demain avec une estimation des cumuls (à ne pas prendre au pied de la lettre). On constate également que le Roussillon est plus exposé aux précipitations que l'Est du Languedoc. 

Amélioration rapide par la suite avec le retour du soleil ce jeudi avec encore de bonnes chaleurs sur l'Hérault, le Gard, l'Ardèche et le Vaucluse où il ne sera pas rare d'atteindre 30 à 31°C en plaines. Pour vendredi, de belles éclaircies devraient se maintenir sur le Roussillon alors que les nuages vont devenir de plus en plus nombreux côté Languedoc, en lien avec un retour d'Est donnant des pluies à l'Est du Rhône, sur la Provence.

Nos regards se portent ensuite vers la mi-septembre, où le modèle GFS entrevoit une dégradation plus significative, en lien avec l'arrivée d'un talweg dépressionnaire sur le proche Atlantique. 

Partager sur