Prévisions & Suivi en temps réel

Début septembre : vers le retour des orages ?

La pluie, nous sommes nombreux à l'espérer pour mettre fin à la sécheresse qui continue de s'aggraver. Pour autant, il ne faudrait pas qu'elle arrive trop intensément. Alors que le mois d'août devrait se terminer sous la signe de l'anticyclone et de la chaleur, certains scénarios entrevoient le retour de conditions plus perturbées pour début septembre. Le scénario reste très incertain pour le moment, en raison d'une échéance lointaine, mais nous souhaitions tout de même vous l'évoquer.

Ci-dessous, nous vous présentons une carte issue de la modélisation des anomalies de précipitations de CEP datant d'hier (19/08) pour la période du 2 au 8 septembre 2019. Nous pouvons y constater une forte anomalie positive de précipitations, notamment près du Languedoc et des Cévennes. Pour faire simple, la pluie ferait son grand retour sur notre région, avec possiblement de fortes intensités

Ce signal est à relativiser en raison de son échéance mais demeure à considérer car il s'agit souvent de la période "la plus à risque" sur nos départements en ce qui concernent les épisodes méditerranéens et les épisodes cévenols. Concernant les modèles déterministes, ces derniers entrevoient également quelques signaux à long terme avec le rapprochement des gouttes froides et des dépressions sur le proche Atlantique.

Le modèle GFS de ce midi (version déterministe) - modélise une goutte froide glissant de l'Islande vers le proche Atlantique et le nord de l'Espagne. Autre élément évocateur, des hauts-géopotentiels devraient se décaler vers l'Europe Centrale. C'est aussi l'une des constantes atmosphériques généralement observées en amont d'un épisode pluvio-orageux sur les régions Méditerranéennes. 

Le modèle CEP (version déterministe également) entrevoit également un signal en ce sens sur certaines de ses actualisations. Néanmoins, ce modèle s'actualise deux fois par jour et change souvent du tout au tout à longue échéance. Il est ainsi difficile d'en tirer des conclusions. Sur le montage photo ci-dessous, nous pouvons observer sur la carte de gauche le scénario CEP d'hier soir, avec un profond de talweg sur le proche Atlantique.

Sur le scénario de ce matin, une petite goutte froide est encore présente sur le Portugal, mais la France est alors protégée par l'anticyclone. En bref, le signal d'un temps plus agité pour début septembre semble monter en puissance mais cela demandera largement confirmation dans les prochains jours en raison d'une échéance lointaine.

Partager sur