Prévisions & Suivi en temps réel

De plus en plus chaud la semaine prochaine pour les saints de glace : 30°C possibles !

Ces derniers temps, nous avons souvent été sous l'influence plus ou moins directe de petites gouttes froides. Elles ont souvent été présentes sur l'Espagne où elles ont importé plusieurs dégradations orageuses, parfois généralisées. Les conséquences ont été différentes sur notre région moins impactée par ces dépressions. Elles ont toutefois permis le développement des premiers orages du printemps. Ces derniers ont été nombreux sur les reliefs, éclatant quotidiennement sur la Lozère. Ils ont localement débordé sur nos plaines et encore plus ponctuellement sur les littoraux.

Si ces pluies ont été bénéfiques localement mais comme souvent avec les orages, les précipitations restent localisées et cela reste peu conséquent. Au final, depuis le début d'année 2022, on peut considérer que la région est coupée en deux avec l'Ouest de l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales qui ont profité de bonnes pluies ce printemps alors que la sécheresse est plus marqué sur l'Est de l'Hérault, la Lozère et surtout le Gard. Le point noir de la sécheresse se situe surtout de l'autre côté du Rhône, sur le Vaucluse.

Carte : Tropicaltidbits

Côté pluie, peu d'évolution à attendre. Un risque orageux n'est pas à exclure dimanche mais encore une fois ces averses resteront hétérogènes et ne changeront pas le constat. Concernant les prochains jours, les hautes pressions vont progressivement s'étendre. Elles devraient s'imposer plus franchement dès le début de semaine prochaine avec un anticyclone des Açores qui s'étirera jusqu'à notre pays. Mise à part la journée plus instable de ce dimanche, nous attendons une semaine prochaine bien sèche et ensoleillée.

Si les températures seront déjà en hausse pour cette fin de semaine, la chaleur va encore s'accentuer en début de semaine prochaine. Cette année, les saints de glace sont du 11 au 13 mai. Cette croyance souvent bancale et qui n'a aucune vérité scientifique va (encore) tomber à l'eau. En effet, la chaleur va s'installer durant ces jours. La barre symbolique des 30°C pourrait être atteinte en cours de semaine prochaine.

Carte : Météociel

En bref, les températures seront proches des valeurs d'une fin juin voire d'un début juillet. L'été avant l'heure au programme pour cette mi-mai. Les détails sont à affiner d'ici là mais la fiabilité est plutôt bonne avec un accord entre les principaux modèles. La durée de cette chaleur est encore incertaine. Au vu des modélisations, elle pourrait bien perdurer au minimum jusqu'au week-end prochain voire encore plus davantage sur certains scénarios.

Si ce temps est très agréable d'un point de vue ressenti personnel, n'oublions pas que cela reste anormal et que nous aurons tout le temps d'avoir chaud cet été. Espérons que nous ne partons pas pour une longue période sèche. En tout cas, aucune dégradation pluvieuse digne de ce nom n'est entrevue si ce n'est donc cette instabilité dimanche après-midi (voir carte ci-dessous). A suivre.

Cartes : Météociel

Partager sur