Prévisions & Suivi en temps réel

Coup de chaleur avant un risque incertain d'orages d'ici le week-end prochain

Nous sommes actuellement sous l'influence d'un dôme de hauts géopotentiels : la France entière est actuellement protégée de perturbations avec un temps ensoleillé et remarquablement chaud. A ce titre, près d'une station météorologique sur trois a battu son record mensuel absolu de chaleur en France. C'est exceptionnel ! Ce temps anticyclonique va se maintenir au moins jusqu'à vendredi.

Un changement de configuration synoptique est attendu pour le week-end. Une dépression est actuellement positionnée entre les Açores et le Portugal : cela oblige les hautes pressions à remonter de l'Afrique sub-saharienne en direction de la France en passant par l'Espagne. Cette dépression va légèrement perdre en dynamisme mais glisser peu à peu vers l'Espagne pour le week-end à venir. Dans le même temps, les hautes pressions vont se rétracter vers l'Afrique. Une situation instable est donc à redouter entre France et sud Espagne. Détails ci-dessous. 

Pragmatiquement, le soleil va se maintenir jusqu'à vendredi sur le Languedoc et le Roussillon. Petite exception sur le bord de mer, où des nuages marins se forment surtout durant les matinées. Samedi devrait être une journée de transition, avec des cumulus de plus en plus nombreux. Des averses orageuses devraient se déclencher sous l'effet des brises de pente (vent marin) d'abord près des reliefs des Cévennes, de la lozère et des Pyrénées.

Dans un premier temps, les plaines et le bord de mer pourraient rester en marge de ces orages, mais nous ne sommes pas totalement catégoriques. On note objectivement que si le risque orageux persiste - notamment les jours suivants - le timing n'a eu de cesser de se retarder ! Initialement, les orages étaient envisagés vers la mi-septembre... Désormais, c'est plutôt vers le 20 septembre. Car à partir de dimanche, l'instabilité atmosphérique va fortement croître, avec des valeurs de CAPE > 1500 J/kg sur toute la Méditerranée (voir carte ci-dessous à droite).  

Entre dimanche et lundi, les modèles déterministes GFS et CEP voient les orages se propager aux plaines de la région. Notez néanmoins que les prévisions sont hautement incertaines. Notre dépression Atlantique devrait gagner une partie de l'Espagne et du golfe de Gascogne, en perdant encore un peu de son dynamisme. Ainsi, un flux de secteur sud/sud-ouest très mou et très instable est envisagé.

Il est toujours très délicat de savoir où cette dépression va se positionner avec exactitude et conséquemment de savoir où vont circuler les orages. Néanmoins, l'association d'un flux "mou" et "d'une forte instabilité" pourrait favoriser des phénomènes peu mobiles et assez intenses. Nous vous tiendrons informé de l'évolution des modèles dans les prochains jours. 

Partager sur